Annuaire || Annuaire métiers || Commerce de détail || Supermarches et hypermarches

L'annuaire inversé des supermarchés et hypermarchés

8.244 supermarches et hypermarches en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : supermarches et hypermarches

Annuaire inversé : Supermarches et hypermarches

Vendeuse, caissière, responsable de rayons ou de stock... Tous les métiers passent à la caisse du hard discount !

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Dans les rayons des hypermarchés et des supermarchés, mastodontes du secteur alimentaire, les produits et offres promotionnelles regorgent. Temples d’offrandes aux clients rois, les enseignes n’hésitent pas à sacrifier les prix.

Les hypermarchés et supermarchés s’installent dans les villes ou dans leurs périphéries et misent sur la réputation de leurs enseignes pour fidéliser leur clientèle. Entre le supermarché et l’hypermarché, la taille est le critère de différenciation. L’hypermarché est la plus grande surface disponible pour les consommateurs avec une superficie supérieure ou égale à 2500 m². Les supermarchés s’étalent au contraire sur des surfaces comprises entre 400 et 2500 m². En deçà, on parle alors de supérettes.

Chaque magasin possède sa propre stratégie commerciale pour la disposition des produits en rayons. Souvent, les prix les plus bas sont à prendre au sens littéral du terme. Il faut en effet se pencher et parfois raser le sol pour obtenir l’article au meilleur rapport qualité/prix. Pour trouver le supermarché ou l’adresse et téléphone de l’hypermarché proche de chez vous, inutile de faire tant de contorsions, l’annuaire inversé est là pour vous ! Supermarchés et hypermarchés fleurissent et poussent comme des champignons, mais le hard discount ne manquent pas toutefois de leur faire de l’ombre…

La France, pays de l’hypermarché

Pour ceux qui se souviennent encore de leurs cours d’économie résonne la fameuse loi d’Engel : « plus les revenus augmentent, plus la part destinée à la consommation alimentaire diminue ». De ce constat avéré, les supermarchés et hypermarchés en déduisent avec lucidité que la consommation alimentaire est au cœur des préoccupations de tous les citoyens et que les plus pauvres consacrent la majeur partie de leur budget aux courses, d’où l’intérêt de les fidéliser et de leur proposer des paniers à hauteur de leurs bourses.

La taille de ces commerces permet de proposer des produits en masse dont l’achat est réputé plus avantageux pour le consommateur que dans les marchés ou les petites épiceries. Structures puissantes, les grands groupes agroalimentaires négocient plus facilement, mais aussi férocement parfois, avec les agriculteurs pour obtenir des produits aux meilleurs prix.

Si le supermarché est le lieu traditionnel pour faire ses courses de par sa proximité, l’hypermarché, souvent situé en périphérie des villes, est le magasin que l’on fréquente moins souvent mais où l’on organise des achats conséquents pour remplir le frigidaire et les placards en une seule fois. Les prix des hypermarchés sont censés défier toute concurrence et le choix est particulièrement varié et complet. La France faisant partie des pays qui ont le plus d’hypermarchés par habitant, le succès de ces commerces n’est plus à démontrer.

Le succès du hard discount

Véritables usines de distribution, les supermarchés et hypermarchés se sont développés extrêmement rapidement depuis l’ouverture du premier magasin Leclerc en 1964. Même si Leclerc est toujours l’enseigne qui détient le plus de magasins, les chiffres d’affaires donnent l’avantage à Auchan et Carrefour. 35% des ventes de produits alimentaires passent par ces hypermarchés qui ont adapté leurs offres aux nouvelles habitudes de consommation (livraison à domicile, commande sur Internet…).

Mais la véritable menace vient du succès du hard discount. Le moral des consommateurs français est en berne et la baisse du pouvoir d’achat pousse les acheteurs vers le hard discount qui mise sur des prix chocs et la proximité géographique. Lidl et Aldi sont aux premières loges.

Les hypermarchés perdent de leur attractivité, les supermarchés résistent tant bien que mal. Dans l’alimentation, l’avenir semble bien hard pours les acteurs historiques !