Annuaire || Annuaire métiers || Santé || Orthophonistes

L'annuaire inversé des orthophonistes

5.205 orthophonistes en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : orthophonistes

Annuaire inversé : Orthophonistes

Un médecin orthophoniste est un professionnel de la santé spécialisé dans les troubles de la parole, de la voix, de la respiration, de la déglutition et du langage. Il travaille sur la rééducation ou l’apprentissage.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Créée en 1828 par le Docteur Marc Colombat, la profession d’orthophoniste a pour but initial le « redressement de la parole et en particulier du bégaiement ». Depuis, le métier couvre tous les types de troubles du langage.

Pour les problèmes d’audition, il existe trois catégories de professionnels : les audioprothésistes, les médecins ORL et les médecins orthophonistes. Titulaire du Certificat national de Capacité d’Orthophonie, l’orthophoniste est un auxiliaire médical spécialiste de la communication et en particulier de la surdité afin d’aider ses patients à mieux contrôler leurs voix et à pratiquer la lecture labiale. Près de 20.000 orthophonistes en France avec plus de 96% de femmes. Pour retrouver un médecin orthophoniste près de chez vous, n’hésitez pas à consulter l’annuaire inversé qui est toujours à l’écoute de vos besoins.

Profession exercée majoritairement à titre libéral, les orthophonistes bénéficient d’une Fédération Nationale des Orthophonistes, ou FNO, pour protéger leurs intérêts. Décryptage d’une profession qui fait que les gens s’entendent vraiment mieux !

Les symptômes pour consulter un médecin orthophoniste

Avec une moyenne d’une trentaine d’orthophonistes pour 100.000 habitants, c’est une profession en pleine croissance qui s’adresse aux enfants mais aussi aux adultes, voire aux personnes âgées qui présentent des perturbations dans leur mode de communication écrite ou parlée. Les médecins orthophonistes sont sensibles aux problématiques d’illettrisme, notamment, et interviennent, le cas échéant, comme formateurs de formateurs. Il en va d’une bonne insertion sociale, culturelle… des patients.

Globalement, l’orthophoniste dépiste et évalue les troubles de langage avant d’entamer les premières démarches de rééducation prises en charge par les caisses d’assurance maladie. Plus l’intervention est précoce, plus le travail de l’orthophoniste est facilité. Les orthophonistes exercent ainsi dans les cabinets libéraux mais aussi dans les hôpitaux et les établissements spécialisés. En résumé, c’est le métier qui prend en charge tous les symptômes liés aux difficultés de compréhension orale ou écrite englobant tous les types de communication.

L’orthophoniste a pour mission de rétablir les fonctionnalités traditionnelles de la communication en leur permettant de se (re)développer, de se maintenir ou d’en prévenir toutes les futures altérations. Selon les pathologies et les patients, l’orthophoniste décide des actes et techniques à employer. L’environnement social, culturel, économique, psychique… du patient entre en compte dans cette profession particulièrement attentive au contexte général.

Les interventions du médecin orthophoniste

Même si le médecin orthophoniste n’est pas le professionnel de prédilection pour les problèmes de surdité, il peut toutefois intervenir de concert avec les ORL et audioprothésistes pour une prise en charge fructueuse des patients. Au départ, c’est le médecin généraliste ou le spécialiste qui prescrit une ordonnance qui permet de prendre rendez-vous. C’est alors qu’intervient l’orthophoniste pour exécuter le bilan de parole et de langage (lecture labiale en cas de surdité surtout quand l’appareillage n’est pas possible…). Le médecin prend également en compte tous les éléments apportés par les patients pour affiner son diagnostic (comptes rendus médicaux antérieurs, bulletins scolaires…).

Le Code de santé parle d’intervention de l’orthophoniste en cas « d’actes de rééducation constituant un traitement des anomalies de la nature pathologique de la voix, de la parole et du langage oral et écrit ». Plus d’une quinzaine de centres de formation en France forment les futurs orthophonistes. En fonction du bilan, la prise en charge est immédiate ou différée. Parfois, il est utile de procéder à des examens complémentaires (ORL, pédopsychiatre…). Un métier qui jouit réellement du bouche à oreille !