Annuaire || Annuaire métiers || Santé || Medecins

L'annuaire inversé des médecins : radiologie

2.768 medecins en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : medecins

Annuaire inversé : Medecins

Le radiologue et ses assistant(e)s : manipulateurs en électroradiologie ou techniciens en imagerie, sont les spécialistes du rayon, la seule profession réellement classée X.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

L’histoire de la radiologie commence en 1895 avec la découverte des rayons X par le physicien allemand Röntgen. Depuis, les spécialistes des rayonnements, ou radiologues, sont devenus les voyeurs vertueux de nos parties cachées.

Véritables photographes contemporains de nos parties les plus intimes, les radiologues sont finalement les seuls producteurs d’imagerie X qui peuvent exhiber sans censure ni objections morales le produit de leur travail. En radiologie, le métier consiste à utiliser un tube à rayons X pour réaliser des images bidimensionnelles, radioscopiques ou fluoroscopiques. La profession dispose d’une Société Française de Radiologie, ou SFR, à ne pas confondre avec l’opérateur téléphonique du même sigle, chargée de développer et diffuser les informations concernant l’imagerie.

Depuis 1907, la Fédération Nationale des Médecins Radiologues, ou FNMR, regroupe également plus de 80% des radiologues libéraux afin de défendre la profession. Pour trouver les centres de radiologie proches de chez vous, ou les numéros de médecins radiologues, l’annuaire inversé a scanné pour vous la profession et met à votre disposition toutes les informations utiles (contact de l'IRM Rouen ou de la clinique Marignane radiologie par exemple). Présentation succincte d’un métier. Bienvenue dans un nouvel épisode littéraire d’« X-files » !

Radiologie : des débuts mouvementés

La naissance de la radiographie ne s’est pas faite sans heurts. De nombreux médecins ont payé de leur vie au début du siècle l’utilisation d’une technique dangereuse quand elle est mal maîtrisée. Depuis, les mesures de radioprotection ont fait leur apparition et les radiologues et leurs patients ne sont plus menacés par les effets collatéraux néfastes des analyses radiographiques. Les bénéfices des rayons X sont de nos jours avérés malgré des débuts mouvementés.

De nombreuses parties du corps humain sont désignées savamment en fonction des techniques de radiologie utilisées : mammographie, entéroclyse, urographie, arthrographie… Quel que soit l’objectif couvert, le rayonnement X est le fruit d’un bombardement d’une cible métallique par des électrons ultra rapides. Dès lors l’image se forme et nous pouvons enfin voir sur un support transparent la silhouette de nos reins, de nos poumons, de nos muscles, de nos os et autres cartilages. Grâce aux enregistrements numériques des résultats, nous ne sommes plus obligés non plus de conserver des clichés particulièrement grands dans nos archives pendant des décennies. Cela facilite grandement le suivi médical.

Les 3 étapes fondamentales en radiologie

L’imagerie médicale dont s’occupe le radiologue recouvre principalement les techniques de clichés, radios, IRM, échographies et scanners. Chargé de repérer les fractures, tumeurs, infections pulmonaires ou de suivre la croissance du fœtus chez la femme enceinte, le radiologue suit 3 étapes fondamentales dans l’exercice de son métier.

- Le dépistage : du dépistage du cancer en général au dépistage du cancer du sein en particulier, notamment par le biais d’une mammographie, le radiologue détecte certaines tumeurs et troubles divers avec précision.

- Le diagnostic : le radiologue peut en fonction des résultats orienter ses patients vers les services d’urgences et de traumatologie et les spécialistes de maladies inflammatoires et infectieuses.

- Le traitement : le radiologue libéral peut bénéficier d’un rôle thérapeutique pluridisciplinaire et ambulatoire dans certains domaines.

Le radiologue reçoit la plupart du temps les patients de généralises ou spécialistes qui suspectent les causes de certaines pathologies et préconisent une recherche par rayons X, ultrasons ou scanners. Dans le cadre de son travail dans un hôpital, dans un organisme de recherche ou une industrie pharmaceutique, il est souvent assisté par des manipulateurs en électroradiologie ou techniciens en imagerie. Que votre corps se comporte bien ou mal, il se verra toujours attribuer une image !