Annuaire || Annuaire métiers || Santé || Médecins

L'annuaire inversé des médecins (médecine générale)

35.064 médecins en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : médecins

Annuaire inversé : Médecins

Le médecin généraliste est un professionnel de la santé. Il est le contact privilégié du patient. Lors de ses consultations, le médecin ausculte un malade dans le but de trouver un traitement adapté.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Professionnel de santé, le médecin est titulaire du diplôme de docteur en médecine. S’il traite les maladies et pathologies de ses clients, il fait parfois office « d’oreille » pour les personnes seules ou hypocondriaques.

Pour éviter que le médecin se convertisse notamment en psychologue de personnes isolées ou d’hypocondriaques notoires, l’État a songé à transformer la profession de pharmacien pour limiter le nombre de consultations en cabinet. Autre professionnel de santé, le pharmacien peut ainsi intervenir pour prescrire des médicaments et contribuer à réduire le trou de la Sécurité Sociale. Ce phénomène ne doit pas cacher toutefois le rôle fondamental et indispensable du médecin dans la société. Quand on consulte le médecin, on l’appelle docteur, quand on parle de lui dans le langage familier, on le traite parfois de toubib. Tout est une question de distance. Car plus on se rapproche, plus on place ses espoirs de guérison dans le professionnel et on se garde bien de le froisser. On n’en est pas au « maître » des avocats, mais on n’oublie pas le terme gratifiant de « docteur ». Où que vous soyez, il est important de trouver rapidement le médecin le plus près de chez vous. Que ce soit pour un besoin pressant pendant les vacances ou pour dénicher l’incontournable médecin traitant, l’annuaire inversé vous offre la liste de ces professionnels.

Le médecin traditionnel

Pour préserver la déontologie de la profession, les médecins ont un ordre et font le serment d’Hippocrate. Sous le vocable générique de médecin se cache une multitude de spécialités : médecin du sport, médecin du travail, médecin urgentiste… mais dans le langage commun, quand on ne précise pas, on parle bien souvent du médecin généraliste. Sa clientèle est large même si les réformes de santé ont poussé le médecin et ses patients à entretenir un rapport de plus grande proximité.

À la moindre défaillance du corps, on lui rend visite. Le médecin généraliste traite de toutes les maladies. Si son quotidien est souvent rythmé par les virus saisonniers (grippe, allergies…), il peut aussi être confronté à des maladies plus graves ou plus complexes et il n’hésitera pas alors à rediriger ses patients vers des médecins spécialistes (gastroentérologue, dermatologue…). 9 années d’études lui ont permit d’occuper cette place. Et toujours le même rituel dans le cabinet. Tout d’abord un premier dialogue avec le professionnel puis le début de la consultation avec stéthoscope et prise de pouls comme prélude traditionnel. Le médecin se fait une idée de la pathologie du patient, au besoin en demandant des analyses supplémentaires (sang, radiographie…), prépare un traitement et délivre l’ordonnance qui permettra d’acquérir les médicaments utiles.

Le médecin customisé

Généraliste ou spécialiste, le choix du médecin traitant est désormais obligatoire pour le patient. Grâce à cette réforme dans le domaine de la santé, les pouvoirs publics espèrent un meilleur suivi des pathologies. Le médecin traitant peut bien entendu renvoyer ses clients vers d’autres spécialistes en cas de nécessité, mais son rôle de centralisateur permet de garder une vision globale sur ses patients. Le médecin et le patient sont ainsi liés même si chacun peut de défaire de l’autre en cas de mécontentement. Pour le patient, la déclaration de ce « médecin personnalisé » se fait auprès des caisses d’Assurance Maladie. En cas d’absence du médecin traitant, il est prévu pour le patient de pouvoir s’adresser sans complication à un remplaçant. Un médecin attitré ne signifie heureusement pas d’adapter sa maladie à la disponibilité de son médecin traitant !