Annuaire || Annuaire métiers || Services || Location d'appartements

L'annuaire inversé de la location d'appartement

2.113 location d'appartements en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : location d'appartements

Annuaire inversé : Location d'appartements

Une épreuve des temps modernes : la location d’appartements. Que vous passiez directement par le propriétaire ou par une agence immobilière, il est de plus en plus difficile de louer dans les grandes villes.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Que l’on recherche un appartement en location ou que l’on mette un bien immobilier à disposition pour la location, l’affaire n’est pas toujours aisée. Surtout dans les grandes villes où la location peut tourner au cauchemar.

Il est plus simple de trouver un appartement à louer pour les vacances qu’un appartement à louer pour vivre. Chaque jeudi matin, les futurs locataires se ruent sur le journal De particulier à particulier ou visitent les pages du plus célèbre journal immobilier français en quête de la perle rare. Parfois désespérés, les locataires recherchent l’appui d’agences immobilières spécialisées, pour faciliter leurs démarches. Si vous recherchez un appartement à louer, n’hésitez pas à visiter l’annuaire inversé qui vous donnera tous les numéros de téléphone pour les locations d’appartement en fonction de vos choix et du lieu de résidence recherché.

La location d’appartement est un phénomène qui doit s’appréhender des deux côtés du miroir pour bien comprendre les difficultés qui se posent en la matière. Coté locataire ou coté loueur, la location d’appartement est une épreuve moderne. Petit tour sur le terrain de rencontre des différents protagonistes.

La location d’appartement côté locataires

Paradoxalement, il est plus simple de trouver un appartement lorsqu’on est étudiant que lorsque l’on est salarié. Pire que tout : l’intermittent ou l’intérimaire. Leurs revenus aléatoires sont un gage de défiance pour les loueurs potentiels. Avec l’étudiant, le loueur bénéficie souvent de la caution solidaire des parents du futur diplômé, ce qui le garantit plus efficacement contre les impayés. La réalité du marché incite les spécialistes à se poser des questions, surtout en regardant de plus près ce qu’il se passe dans d’autres pays voisins. C’est le cas notamment en matière de colocation.

Dans les grandes villes où l’espace est limité et la recherche d’appartements à louer féroce, les prix pratiqués poussent de plus en plus les locataires à envisager des solutions de colocation. Mais les loueurs français sont encore frileux. Ils craignent une plus grande détérioration du bien immobilier et des éventuels meubles dans une responsabilité assez floue car diluée en fonction du nombre d’occupants. Pourtant, c’est la tendance moderne et le phénomène semble irréversible. Louer un appartement revient finalement à suivre le parcours du combattant et se prolonge par l’apprentissage de la vie en commun et pas forcément en couple !

La location d’appartement côté loueurs

Si le cauchemar des locataires est de trouver un appartement, celui des loueurs se résume au risque des impayés et à la dégradation éventuelle des biens. L’inventaire est indispensable lors de la location d’appartement pour bien insister sur l’état originel des biens en cas de location meublée. Plus fondamentale, la question des loyers. Si le fait de passer par des agences permet aux loueurs de se garantir contre ces risques, nombreux sont ceux qui traitent encore directement avec les locataires. Certains ne se gênent pas pour demander des garanties parfois exorbitantes pour se prémunir contre les impayés. Du coup, certaines voix se font entendre pour tenter de rendre le marché plus souple. Intervention étatique ou libéralisation totale du marché. Les arguments ne sont pas inintéressants.

En Angleterre, par exemple, et contrairement à la France, la loi protège plus facilement le loueur puisqu’elle lui permet de mettre rapidement dehors les locataires qui ne respectent pas leurs engagements contractuels. Si ces mesures peuvent choquer, il faut tout de même reconnaître que la recherche d’un appartement à louer en Grande-Bretagne est plus aisée. En surprotégeant les locataires, il arrive parfois que cela les desserve. Le débat reste entier…