Annuaire || Annuaire métiers || Santé || Kinésithérapeutes

L'annuaire inversé des kinésithérapeutes

20.054 kinésithérapeutes en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : kinésithérapeutes

Annuaire inversé : Kinésithérapeutes

Le kinésithérapeute est un spécialiste de la santé. Il intervient dans la rééducation, les difficultés respiratoires ou encore l’entrainement sportif à l’aide de massages et d’exercices.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Vous avez besoin qu’un professionnel vous aide à soulager une douleur ? Peut-être avez-vous eu un accident de ski, ou venez-vous d’accoucher ? Découvrez les différentes rééducations pratiquées par les kinésithérapeutes.

Que ce soit suite à un accident anodin ou à un trauma corporel, il arrive qu’on ait besoin d’un kinésithérapeute… Un professionnel qui a pour mission de vous guider dans la rééducation de votre corps, en se concentrant en particulier sur la zone problématique (comme dans le cas d’une entorse, par exemple). Qu’il vous aide par le biais de techniques, d’exercices ou de massages, trouvez le professionnel qui vous convient par le biais de l’annuaire inversé.

La rééducation des blessés

Aux lendemains de la seconde guerre mondiale, la France compte 39 millions d’habitants, dont 1/5ème ont été mobilisé par l’armée. Plus de 4 millions d’hommes reviennent blessés de la guerre et 56.000 d’entre eux sont amputés. Le Grand Palais à Paris est alors transformé en centre de rééducation et il n’y a pas assez de médecins pour prendre en charge l’ensemble des estropiés. En outre, c’est souvent avec une appréhension morale qu’on laisse les infirmières féminines rentrer en contact physique avec les soldats par le biais des massages. Or, on le sait depuis les débuts de la chirurgie moderne, la manipulation des membres dans le processus de guérison, notamment post-opératoire, est un avantage majeur de la convalescence. On fait alors appel dans un premier temps à des masseurs médicaux amateurs, souvent eux-mêmes anciens blessés de guerre, que l’on choisit de préférence aveugles ou immunisés aux visions difficiles que sont les amputations multiples auxquelles ils auront à faire face chaque jour.

Mais peu à peu, la profession s’officialise, avec l’obligation d’obtenir des diplômes de haut niveau afin d’exercer à partir de 1949, lorsqu’un titre officiel réunit les deux professions de masseurs et de gymnaste médical. Jusqu’à atteindre à l’heure actuelle des critères de sélection draconiens : le concours d’entrée à l’institut de formation de masso-kinésithérapie admet aujourd’hui moins de 3% des postulants, qui s’engagent dans 3 années d’études, tant théoriques qu’appliquées.

De plus en plus d’applications sont directement reliées à la pratique kinésithérapique : en sus de la kinésithérapie de séquelles, suite à des amputations, des brûlures ou des traumatismes corporels, on voit apparaître la rééducation directe : neurologique, gériatrique ou encore respiratoire… Des médecins comme Françoise Schreiber à Marseille, seront ainsi capable d’intervenir en cas de bronchiolite de votre nourrisson, tandis que le Centre de Kinésithérapie CAP Beaune SCM de Montreuil développe une unité spécialisée de kinésithérapie gériatrique.

Trouver le numéro d’un kinésithérapeute après son accouchement

La rééducation post-partum, comme pratiquée par le docteur Mintz à Paris, est consacrée au renforcement des organes internes du bassin chez la femme après l’accouchement. Cette pratique, longtemps officieusement conseillée par les sages-femmes, est à l’heure actuelle recommandée à la plupart des jeunes mamans, en particulier celles ayant subi un accouchement difficile, parfois accompagné d’une épisiotomie ou d’une césarienne. La pratique peut inclure l’atténuation des douleurs cicatricielles aussi bien que l’enseignement des bonnes positions lombaires à adopter en portant le nouveau-né (en particulier lorsque celui-ci est joufflu !). En effet, en creusant trop le bas du dos, la jeune maman risque une hyperlordose lombaire, et des générations entières de femmes ayant ignoré les premiers symptômes de faiblesse pelvienne ont expérimenté des descentes d’organes… Une bonne raison de rechercher le numéro d’un praticien de confiance une fois bébé arrivé à la maison !