Annuaire || Annuaire métiers || Automobile || Garages d'automobiles, reparation

L'annuaire inversé des garages d'automobiles

30.959 garages d'automobiles, reparation en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : garages d'automobiles, reparation

Annuaire inversé : Garages d'automobiles, reparation

Tous ceux qui possèdent un véhicule ont déjà fait appel à lui : le garagiste, profession qui n'a pas peur de se salir les mains.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Près de 19.000 garages en France au service de la maintenance automobile. Au sein des ses structures : les garagistes. Mécaniciens automobiles, carrossiers, vendeurs… appartiennent à la constellation de ces professionnels.

Vous roulez tranquillement et soudain un bruit. Ce bruit, pourtant, vous ne voulez pas l’entendre. Vous vous dites qu’il est dans votre tête ou qu’il vient de l’extérieur. Et puis le bruit revient. Hypocondriaque du véhicule, vous vous attendez rapidement au pire. Et si c’était grave ? Vous pensez alors à la réparation ou du moins à l’indispensable contrôle technique. Pourvu que cela ne vous coûte pas encore un bras ! En attendant, vous jetez un œil sur l’annuaire inversé des métiers pour trouver le garage ou l’atelier de réparation le plus près de chez vous.

Les plus fanatiques parleront même à leur automobile pour tenter de la soigner par incantation mystique. Mais le grand mage du véhicule, c’est le garagiste. C’est lui qui après un œil expert vous établira le tant redouté devis. Dans un garage automobile, le terme « garagiste » ne résume qu’imparfaitement ce corps de métier qui englobe différents spécialistes. À la tête de ces ateliers, le chef de garage qui planifie, organise, dirige l’unité de réparation et de maintenance. Sous sa responsabilité, un ensemble d’artisans et ouvriers parfois spécialisés dans certaines tâches directement liées au véhicule à l’image du peintre de carrosserie, par exemple, ou tournés vers les clients avec des qualités de vendeurs. Les tâches d’un garagiste sont donc variées et la profession suscite toujours certaines interrogations quant à son avenir et ses nouvelles responsabilités en matière environnementale notamment. Sous le capot du métier de garagiste…

Garages : faut que ça roule !

Que ce soit au sein d’une grande chaîne comme les enseignes Speedy, Midas… ou d’un garage indépendant, les tâches des professionnels de l’automobile sont souvent les mêmes. Pour défendre la profession, certains syndicats sont derrière les garagistes. C’est le cas du Syndicat Général de l’Automobile, ou SGA, ou du Conseil National des Professions de l’Automobile, le CNPA.

Dans la pratique, le garagiste recherche les symptômes du véhicule en fonction des descriptions de l’utilisateur, puis établit un devis en fonction du temps de réparation ou d’entretien estimé. Par la suite, l’atelier de réparation s’organise en fonction de la répartition des tâches. Certaines pièces de véhicule doivent parfois être commandées au préalable. Lorsque le travail est exécuté, le garagiste tient le cahier des réparations où il note tous les soins apportés au véhicule afin de justifier son travail auprès de ses clients. Outre les raisons pour lesquelles il a été sollicité, le garagiste se doit de signaler et d’intervenir pour tous les dysfonctionnements susceptibles de porter atteinte à la sécurité. C’est une sorte de docteur-chirurgien de l’automobile. Et certains donnent une telle importance à leur automobile que la comparaison n’est pas si excessive.

Garagiste mais pas en roue libre…

La garagiste est donc un professionnel qui doit savoir tout faire. Entretenir, réparer, vendre… il lui faut un CAP BEP mécanique pour pouvoir exercer. Mais avec les équipements de plus en plus électroniques, le garagiste de demain devra même avoir une formation plus poussée dans les technologies actuelles. Atout de la profession, elle ne peut être délocalisée ! Le métier de garagiste et de mécanicien est donc relativement protégé. Cependant, les pouvoirs publics font toujours la chasse aux garagistes pollueurs. Car si le métier bénéficie d’une certaine liberté et d’un avenir prometteur, il ne s’agit pas pour autant de permettre à ces professionnels de faire fi des règles environnementales de base. Combien de pneus usés abandonnés dans les sous-bois ou d’huiles usagées déversées dans les canalisations ? La lutte contre les déchets est lancée depuis un moment pour donner à ces comportements un véritable coup de frein !