L'Annuaire inversé : Ecole privée

2306 numéros de téléphone

Annuaire des marques : logo Ecole privée

L'école privée séduit tous les publics…

Quand on parle d’école privée, il est difficile de la définir sans l’opposer presque naturellement à l’école publique. Que ce soit dans le primaire et le secondaire ou dans l’enseignement supérieur, l’enseignement privé est perçu par certains comme la liberté, moyennant finances, d’étudier dans les meilleures conditions, et par d’autres comme une marque persistante de l’échec cuisant du système d’éducation universelle proclamée par la République. Et quand Savary tente sous le gouvernement de François Mitterrand en 1984 de rapprocher les établissements privés des établissements publics, il se heurte à la protestation de près de 2 millions de manifestants remontés qui défilent à Paris et obtiennent le retrait de la loi. Depuis, les politiques sont devenus frileux en la matière.

Pour trouver une école privée proche de votre domicile, vous pouvez consulter à tout moment l’annuaire inversé qui donne des informations publiques pour tous les usages privés ! Juridiquement encadrées, les écoles privées existent sous différentes formes et font, aujourd’hui encore, l’objet de débats mais pas encore de réformes. Pour vous, nous sommes retournés sur les bancs de l’école privée pour en savoir plus.

Pas une école privée, mais des écoles privées

Aussi bien dans les écoles maternelles et primaires que dans les collèges et lycées, on distingue 4 types d’écoles privées.

- L’école privée sous contrat. C’est le modèle le plus courant qui comprend plus de 1,2 million d’élèves.

- L’école privée sous contrat simple.

- L’école privée hors contrat.

- L’école privée familiale.

Dans les écoles privées sous contrat, les enseignants sont rémunérés par l’État et les familles participent financièrement aux frais de scolarité et au financement des biens immobiliers. Sous contrat d’association et non simple, l’établissement reçoit en outre une contribution de la collectivité locale concernée en fonction du nombre d’élèves qu’il accueille. Dans 90% des écoles privées sous contrat, on prodigue l’enseignement catholique. Pour les établissements privés hors contrat, souvent payants et confessionnels, les méthodes éducatives sont influencées par les divers rites religieux. Tous établissements privés confondus, on relève au total 2 millions d’élèves, soit 17% des effectifs.

Écoles privées ou écoles publiques ?

Écoles privées et écoles publiques ont un socle commun. Seules les philosophies éducationnelles qui les sous-tendent divergent. Et « divergent », c’est beaucoup comme disait Pierre Desproges ! L’enseignement français repose historiquement sur 5 grands principes : la liberté d’enseignement, la gratuité, la neutralité, la laïcité et l’obligation scolaire. La présence d’écoles privées remet en cause naturellement certains de ces principes. Même si au final, à la sortie des études, seul l’État décerne les diplômes et grades scolaires ou universitaires. La fin justifie-t-elle les moyens mis à la disposition des écoles privées ?

De nombreuses familles, et pas nécessairement les plus riches, sont prêtes à se sacrifier financièrement pour permettre à leurs enfants de fréquenter des écoles privées moins sujettes à la violence scolaire dans certaines zones ou réputées pour leur enseignement de qualité. Les plus grandes critiques contre l’école privée viennent de la gauche politique. Pourtant, nombreux sont les leaders qui n’hésitent pas à tenir un discours réprobateur tout en inscrivant leurs enfants dans des écoles privées.

Vouloir réunir tous les enfants sous un même toit républicain éducatif est sans doute un idéal auquel il ne faut pas renoncer, mais encore faut-il repenser l’école publique pour lui redonner une véritable aura. Sinon les écoles privées auront toujours de beaux jours devant elles. Qui oserait sacrifier ses enfants au nom de principes égalitaristes théoriques ?


Derniers numéros recherchés pour Ecole privée