L'Annuaire inversé : croix rouge

926 numéros de téléphone

Annuaire des marques : logo croix rouge

La Croix-Rouge, la neutralité au secours des victimes

Si l’emblème de la Croix-Rouge est familier à des millions de personnes à travers le monde, c’est que l’organisation fut fondée au cours du XIXème siècle et a depuis œuvré à la protection des civils dans le monde entier. Découvrez, avec l’annuaire inversé, les fondements d’une organisation détentrice de trois prix Nobel.

De la Suisse à l’International

Le mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge se compose de trois institutions distinctes :

Le CICR Comité International de la Croix-Rouge :

Créée en 1863 par un groupe de citoyens suisses, c’est la plus ancienne des organisations humanitaires existantes. Son fondateur, Henri Dunant, est la première personne à avoir remporté le prix Nobel de la Paix pour avoir permis la protection des blessés de guerre, notamment lors du conflit franco-prussien de 1870-71. Le CICR est à l’origine des Conventions de Genève. Il dirige et coordonne les activités internationales des organismes reliés à la Croix-Rouge. Ses missions se définissent par la prévention, la protection et l’assistance.

Le CICR est directement lié au DIH (droit international humanitaire) qui œuvre à la protection de toute personne ne participant pas aux hostilités durant un conflit armé, par l’instauration d’interdictions internationales : prohibition de la famine comme méthode de guerre, des bombardements indiscriminés, des mines antipersonnel, des armes chimiques ou incendiaires.

La FICR Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge :

La fédération est fondée en 1919, suites à la première guerre mondiale, pour promouvoir la coopération des organisations humanitaires nationales.

Les 186 sociétés nationales de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge :

La Croix-Rouge française, par exemple, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique depuis 1945. Elle compte à l’heure actuelle 18.000 salariés et 53.000 bénévoles. Elle fixe ses objectifs indépendamment de, mais en cohérence avec, la FICR.

Les principes fédérateurs de ces trois institutions sont au nombre de sept : l’humanité, l’impartialité, la neutralité, l’indépendance, le volontariat, l’unité et l’universalité.

Les places accordées aux principes d’impartialité et de neutralité (foncièrement liées à l’origine suisse du mouvement) ont de nombreuses fois été remises en question, notamment suite à la seconde guerre mondiale ou lors des années 60, car elles interdisent (par la clause de confidentialité) aux membres de la Croix-Rouge la dénonciation des exactions perpétrées sur les parties civiles. 

L’emblème du CICR est originairement un drapeau suisse inversé (croix rouge sur fond blanc), auquel se rajoute en 1876, un croissant rouge (l’empire ottoman considère alors la croix comme un symbole chrétien qui rappelle trop celui des croisés pour être neutre). Afin de préserver l’unité de la fédération, et pour faciliter la reconnaissance visuelle de l’emblème en zone de conflit, tout autre symbole fut refusé par la suite.

Finalement, afin d’instaurer un symbole religieusement neutre, le cristal rouge est adopté en décembre 2005. Il est cependant peu usité à l’heure actuelle.

La Croix-Rouge aujourd’hui

En 2012, le CICR est présent dans 80 pays et compte 11.000 collaborateurs. Ses dix zones d’action principales sont le Pakistan, l’Afghanistan, l’Irak, la Somalie, le Soudan, la République démocratique du Congo, Israël et les territoires occupés, la Colombie, le Yémen, et le Mali/Niger. Ses champs d’action sont les visites aux détenus, la protection des populations civiles, la santé, le rétablissement des liens familiaux, l’eau, l’habitat et la sécurité économique.

Quant à la Croix-Rouge française, ses axes de préoccupation se concentrent sur les individus les plus vulnérables au sein des territoires français : les précaires, les détenus, les migrants, les enfants et personnes âgées, les malades et handicapés, ou les individus traversant une crise. Une grande partie de l’action de la CRF consiste à la sensibilisation au secourisme et à la formation dans les domaines sanitaire et social.

Si jamais ces formations vous intéressent, sachez que vous pourrez trouver tous les renseignements nécessaires sur le site de la Croix-Rouge française, où il vous sera également expliqué comment contribuer à l’action de l’organisme par le biais de l’engagement ou du don.


Dirigeants

Dirigeant principal :
Pascale BARAT née ISIDORE  
Titre : Président
Date anniversaire : juil.-61
Dirigeant(s) : 2

Derniers numéros recherchés pour croix rouge