L'Annuaire Inversé des entreprises : 12eme arrondissement de Marseille (13012)

Annuaire Inverse France a répertorié 1.159 numéros de téléphone répartis sur 321 professions pour le 12eme arrondissement de Marseille.

12eme arrondissement de Marseille en Bouches-du-Rhône - Annuaire inverse france Les Caillols, Montolivet, La Fourragère... L'annuaire inversé s'intéresse de plus près au 12e arrondissement de Marseille, où s'entraînent les joueurs de l'OM.

Sept quartiers dans ce sixième secteur de la ville qu'est le 12e. Cet arrondissement est donc lui aussi une mosaïque, une sorte de réunion d'anciens villages que le temps a agglutinés autour de Marseille et qui font désormais partie intégrante de la ville. Chacun a son histoire, et voici un bref aperçu de certains d'entre eux.
Les Caillols. Ce nom est très fréquent en Provence et l'on suppose qu'à l'origine, il est celui d'une famille qui vint s'installer près de Saint-Julien. La coutume voulait que la paroisse prenne le nom des premiers arrivants, puis le village. C'est dans les années 1950 que ce petit bourg commença à s'urbaniser et que des HLM commencèrent à gagner du terrain. Caillols doit sonner fort aux oreilles des amateurs de foot puisque c'est ici qu'est basé le centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus (0491765609), où s'entraînent les joueurs de l'OM.
La Fourragère. Desservi par la ligne n° 1 du métro, ce charmant quartier entouré de parcs et à l'urbanisation douce est également bien équipé en services de toutes sortes. Supermarchés et hypermarchés, dispensaires et centres médicaux et sociaux, deux écoles et autant de galeries commerciales où banques, coiffeurs ou pharmacies assurent un confort quotidien.
Montolivet. Comme son joli nom le laisse deviner, ce quartier fut construit sur d'anciennes oliveraies. C'est aujourd'hui un endroit agréable où résidences et habitats individuels ont prospéré autour de l'ancien village.
Saint-Barnabé. A la fois pittoresque et parfois un peu encombré, cet ancien village plein de vie n'est pas vraiment fait pour être sillonné en voiture. Il vaut mieux l'aborder à pied, ce qui n'est pas plus mal pour profiter d'une activité commerciale très dense. D'autant plus que cette zone est très correctement desservie par les transports en commun.
Saint-Julien. Bucolique et loin d'une urbanisation sauvage, ce quartier s'est harmonieusement développé autour de son église. Pas de constructions agressives, simplement de petites maisons individuelles reposant au milieu d'un peu de verdure.


Par
Publié le 20/12/2011