Annuaire || Actualités || Smartphone : astuces et services || Les 2 lignes mobiles de B.duo : protection ou addiction ?
Actualités annuaire inversé

Les 2 lignes mobiles de B.duo : protection ou addiction ?

|    Partager

A première vue, on se demande quelle utilité peu avoir une deuxième ligne téléphonique… Pas d’inquiétude, les clips publicitaires de B.duo se font fort d’y répondre : il s’agit de protéger votre numéro de téléphone des appels indésirables qui font suite à la pose d’une annonce sur Internet. Un peu à la manière dont d’autres possèdent une adresse email « poubelle ».

Mais y a-t-il vraiment un marché pour cela ? Selon la direction de Bouygues Télécom, cela ne fait pas de doute, étant donné le besoin croissant des consommateurs de « protéger leur identité numérique face à l’explosion des échanges interpersonnels (petites annonces, réseaux sociaux, sites de rencontres) ».

Un alias comme bouclier : apprendre à partitionner sa vie virtuelle

A l’heure où les réseaux sociaux s’interconnectent, il est de plus en plus difficile pour les internautes de conserver des séparations bien claires entre les différentes facettes de leur vie. Or, nous sommes nombreux à ne pas vouloir que la moindre de nos circulations numériques soit exposée aux yeux de tous ! C’est pourtant ce vers quoi nous nous dirigeons, si l’on ne prend pas garde à modifier les paramètres par défaut des sites sociaux.

Sans compter l’arrivée prochaine des Google Glass… Imaginez : « François Martel vient de manger un doughnut de la marque Starbucks au sortant de la station de métro Gambetta, envoyé automatiquement depuis mes Google Glass » à l’ensemble de vos réseaux sociaux, y compris professionnels. Pas top, n’est-ce pas ? C’est donc pour tenter d’opposer une parade à ce futur effrayant que certains internautes prennent garde à ne pas mélanger vie privée et vie professionnelle sur le Web. D’où la logique de posséder 2 numéros de téléphone…

La vie privée, de plus en plus liée aux nouvelles technologies

L’idée de séparer vie privée et vie publique par la création de deux lignes par consommateur est bonne, mais cela serait-il vraiment nécessaire si nous arrivions à lâcher un peu nos téléphones, de temps en temps ?

Les dernières études montrent que près de 66% des propriétaires de téléphones cellulaires sont actuellement atteints d’une forme de nomophobie (dépendance au téléphone portable), ce qui inquiète beaucoup les scientifiques. Car, comme le déclare le professeur James A.Roberts, les téléphones mobiles « ne sont pas seulement un outil de consommation, ils sont aussi un symbole de statut social. Ils contribuent également à éroder nos relations personnelles ».

Une déclaration qu’il convient peut-être de méditer avant de mettre en place des solutions pour passer plus de temps sur les réseaux sociaux…

Publié le

Réagir à cet article