Annuaire || Actualités || Innovations high-tech || Google Voice Search sur smartphone : deux expériences remarquables !
Actualités annuaire inversé

Google Voice Search sur smartphone : deux expériences remarquables !

|    Partager

Google Voice Search sur smartphone : deux expériences remarquables ! La “search by voice” (“recherche vocale”) est une technologie créée par Google. Cette application peut être installée aussi bien sur PC que sur des appareils portables. Elle est disponible sur le site de l'annuaire inversé sous le navigateur Chrome. Sur la page d’accueil, elle se distingue par l’icône du micro située à l’intérieur du champ de recherches. Il suffit de cliquer dessus et une petite fenêtre de dialogue affiche : “Parlez maintenant”. Vérifiez que le micro de votre ordinateur est bien activé puis dites le numéro dont vous souhaitez connaître l’émetteur. Vous verrez ainsi ce numéro apparaître dans le champ de recherche.

Sur les mobiles, celle-ci est supportée par l’iPhone et les téléphones possédant la version 2.2 et plus d’Android. Son principal but est de faire gagner du temps à l’utilisateur. Concrètement, cette technologie permet à l’utilisateur d’effectuer diverses tâches en s’adressant oralement à son appareil. Voici une partie des usages possibles de cette application :
● géolocaliser un lieu avec Google Maps
● envoyer des sms
● effectuer une recherche sur Google
● retrouver un contact dans son carnet d’adresse

Afin de mieux montrer les capacités de cette application, des ingénieurs de Google basés en Australie se sont livrés à deux expériences. La première a eu lieu en plein désert australien. Les ingénieurs ont installé deux paraboles l’une en face de l’autre à une distance de 50 mètres. Un ingénieur parle en direction du centre de la parabole près de lui, de sorte que le son soit renvoyé dans l’autre parabole où se trouve son collègue muni d’un smartphone Samsung Galaxy S II. Celui-ci peut ainsi enregistrer la commande vocale de son collègue pour que l’appareil effectue la recherche demandée. Cette expérience a été renouvelée plusieurs fois pour tester différents mots et expressions. Globalement, les résultats sont très encourageants, surtout quand on songe aux conditions extrêmes de ce test.



La seconde expérience a été menée sous l’eau, dans la zone de la Grande Barrière de corail située au large du Queensland, en Australie. Reliée à un fil, une femme ingénieur a plongé dans l’océan et émis quelques paroles dans un transducteur. À l’autre bout de ce dispositif, c’est-à-dire sur le bateau, son collègue ingénieur enregistre sa voix à l’aide d’un smartphone Sony Ericsson Xperia Neo. Comme dans l’expérience précédente, on note que l’application et l’appareil s’approchent d’une compréhension presque parfaite, d’autant plus que les ingénieurs ont un accent australien, ce qui ne facile pas la tâche.



Bien entendu, ces deux démonstrations ne servent pas à prouver que l’utilisateur peut faire usage de cette application dans des conditions “extraordinaires”. Mais celles-ci veulent faire savoir que Google emploie tous ses moyens afin de développer au maximum la reconnaissance vocale. Il est certain que cet outils sera de plus en plus répandu car il peut notamment aider les personnes handicapées.

Publié le

Réagir à cet article