Annuaire || Actualités || Applications mobiles || Gershad: l’appli iranienne pour éviter la police
Actualités annuaire inversé

Gershad: l’appli iranienne pour éviter la police

|    Partager

Détrompez-vous : ce n’est parce que la France vend des airbus à l’Iran que ce pays du Moyen-Orient est un nouvel eldorado ! Pour les associations de défense des droits de l’homme, tous les voyants sont même au rouge. Il faut dire que la République islamique d’Iran ne rigole pas du tout avec la religion. Preuve, s’il en fallait : elle a engagé une police particulière dont l’unique objectif est de distribuer des avertissements à qui ne respecterait par les bonnes moeurs. Un manteau un peu trop moulant ? Un niqab trop coloré ? Un foulard qui laisse dépasser quelques mèches de cheveux ? Une coupe trop occidentale ? Un homme et une femme un peu trop proches physiquement ? C’est le carton rouge assuré ! Heureusement, depuis peu, une application permet de jouer au jeu du chat et de la souris avec cette fameuse police des moeurs. 

Gershad ou le Waze Iranien

L’application Gershad fonctionne sur le même principe que Waze qui permet aux automobilistes français de géolocaliser les radars afin d’éviter la prune. Une fois téléchargée sur leur Android, les citoyens iraniens peuvent, grâce à Gershad, savoir la position exacte d’un policier sur un plan de la ville de Téhéran. 

Pour cela, il faut qu’un nombre suffisant de personnes ait signalé la police sur la carte. Une fois que le petit bonhomme apparait, les Iraniens peuvent donc modifier leur trajet afin de ne pas tomber nez à nez avec les policiers et policières qui vérifieront leur tenue de la tête au pied. 

L’application Gershad, une solution dérisoire ?

Les fondateurs de Gershad, qui souhaitent bien sûr rester anonymes, ont expliqué qu’ils avaient crée cette application dans le seul but de protéger pacifiquement les libertés de leurs concitoyens.  « Qui ne connait pas l’humiliation et l’irrespect qu’impliquent ces avertissements ? » précisent-ils sur leur site avant d’ajouter que la police iranienne est désormais plus synonyme de terreur que de sécurité.  

Toujours est-il que si l’application a suscité un grand enthousiasme dans le pays, certains se posent la question de sa sécurité. Et si l’adresse IP utilisée par leur smartphone tombait aux mains de la cyber-police iranienne ? Avant que cela ne se produise, nul doute que la police fera en sorte de faire disparaître cette application d’Internet. Espérons simplement qu’elle puisse renaître en empruntant des chemins parallèles…

 

Lisez aussi :

Retour sur l'affaire Stolen

Gossip, l'application à scandale

Les applications pour éviter les bouchons

Publié le

Réagir à cet article