Annuaire || Actualités || Opérateurs et forfaits téléphoniques || France Télécom en Afrique
Actualités annuaire inversé

France Télécom en Afrique

|    Partager

Entre les rumeurs qui courent sur le lancement par Apple d’un iPhone low-cost pour les pays en voie de développement et les démarches répétées d’Orange notamment pour s’implanter efficacement en Afrique dans le monde de la téléphonie mobile, la fracture numérique tend à se réduire à l’échelle du globe. Mondialisation, quand tu nous tiens !

Un objectif de croissance pour France Télécom

L’Europe est en crise ? Qu’à cela ne tienne, l’opérateur historique explore de nouvelles terres pour étendre son réseau d’influences et de câbles. Son but avoué : la conquête de l’Afrique mais aussi du Moyen-Orient afin de relancer une croissance mise à mal non seulement par la morosité du marché hexagonal mais aussi face à la rude concurrence menée par SFR, Bouygues et Free pour ne citer que les plus gros.

Gourmande, l’entreprise française veut profiter des marchés à forte croissance que sont le Bénin, le Togo, le Burkina Faso, la Mauritanie ou encore la Lybie ou l’Algérie. L’aventure n’est pas nouvelle, elle a déjà démarré il y a quelques années au Sénégal. En outre, France Télécom opère à l’heure actuelle dans plus de 20 pays d’Afrique et du Moyen-Orient. C’est donc moins une nouveauté qu’une priorité de croissance.

Autour de la téléphonie mobile, la stratégie d’Orange est bien huilée

Fidèle à ses accords de sponsoring, Orange est parrain de la Coupe d’Afrique des Nations 2013. Tout juste derrière l’opérateur sud-africain MTN et le britannique Vodafone, France Télécom compte bien gagner des parts de marché. Financièrement, Orange escompte un doublement de son chiffre d’affaires d’ici 2015. Au total, ce sont 7 milliards d’euros qui devraient tomber dans l’escarcelle du géant français de la téléphonie mobile.

Malgré les chiffres prometteurs, le marché africain demeure un espace de consommation modeste où les habitants dépensent naturellement moins en communication qu’en Europe. À l’évidence, c’est surtout la classe moyenne qui est visée. C’est elle qui va être chassée par France Télécom, certes, mais aussi par tous les opérateurs et fabricants de smartphones mondiaux. Le safari du numérique ne fait que commencer…

L’Afrique n’est pas fatalement un continent voué à la misère et aux guerres ethniques, c’est aussi un espace économique en plein essor. France Télécom s’apprête ainsi à se lancer dans le marché très porteur du téléphone mobile.

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article