Annuaire || Actualités || Arnaques téléphoniques ou abus || Attention à l’arnaque de la fausse prise d’otage
Actualités annuaire inversé

Attention à l’arnaque de la fausse prise d’otage

|    Partager

C’est sans doute l’une des arnaques les plus effrayantes recensées ces dernières années. Très répandue en Amérique du Sud, notamment au Chili et au Mexique, l’arnaque téléphonique du kidnapping virtuel est un véritable fléau. Attention car elle pourrait bien débarquer en France.

 

Une fausse prise d’otage

Imaginez, une nuit, vous décrochez votre téléphone. Au bout du fil, vous entendez des hurlements et des pleurs. Votre interlocuteur vous annonce alors qu’il vient d’enlever l’un de vos proches. Pour le revoir, une solution : verser une somme entre 2 000 et 10 000 euros via Western Union, un service de transfert monétaire international. 

Traumatisé par ce que vous venez d’entendre, et encore ensommeillé, vous vous exécutez. Malheureusement, vous venez d’être victime de l’arnaque de la fausse prise d’otage qui est monnaie courante en Amérique latine depuis quelques années.

Pour crédibiliser encore plus leur scénario macabre, les faux kidnappeurs n’hésitent pas à passer par Facebook pour piocher des informations sur les "victimes" et demandent évidemment à la famille de ne pas prévenir la police sous peine de ne jamais revoir leur proche.
 

Les faux kidnappeurs seraient déjà des prisonniers

Sur le total des tentatives jusqu’ici enregistrées, au moins 5% fonctionneraient. Plus étonnant encore, ces arnaques téléphoniques seraient orchestrées par des détenus directement de leur cellule !  Des enquêteurs chiliens ont constaté avec stupeur que la quasi-totalité des appels provenait de deux prisons du pays où les téléphones mobiles circulent librement.
La police chilienne a indiqué qu’il fallait se méfier des numéros débutants par 0056. Récemment la police espagnole a appelé à la plus grande vigilance suite à des centaines de plaintes.

Quelques conseils pour ne pas tomber dans le piège du kidnapping virtuel

Aussi difficile soit-il, il est très important de garder son calme et son sang froid face à ce type de situation. Si, au téléphone, un membre de votre famille vous affirme qu'il a été enlevé, il ne faut surtout pas donner d'informations personnelles et raccrocher immédiatement. Ensuite, contactez tous les membres de la famille et/ou les amis pour vérifier l’information.
Dans tous les cas, il vous faudra également prévenir la police (même si les ravisseurs vous intiment l’ordre de ne pas le faire !) en indiquant bien le numéro de téléphone qui a été utilisé pour vous joindre. Les conseils ne sont pas toujours suffisants pour éviter ce genre d’arnaque qui joue sur la peur. Garder la tête froide reste sans doute la meilleure arme contre les escrocs.


Lisez aussi :

L'arnaque téléphonique aux grands-parents 

Une arnaque téléphonique fait trembler l'Angleterre

Téléphone bloqué : l'arnaque qui effraye Facebook

Publié le

Réagir à cet article