Annuaire || Actualités || Innovations high-tech || 1 mobile, 1 minute, 1 film
Actualités annuaire inversé

1 mobile, 1 minute, 1 film

|    Partager

Le concept du Mobile Film Festival, c’est de réaliser une production cinématographique avec son appareil mobile, d’une résolution n’excédant pas 640x480 pixels (afin de ne pas faire de l’aspect technique un critère discriminant). Votre film d’une minute enregistré, vous pouvez au choix le monter ou le proposer en plan séquence, avant de le télécharger sur le site officiel du festival.

Un jury de choix

Une fois votre projet en ligne, il vous faudra une solide popularité internet afin de prévenir un maximum d’amis par e-mail, Facebook, et autres réseaux sociaux. Vos films seront alors jugés par deux entités, la première composée de professionnels et la deuxième d’un public d’internautes intransigeants.

L’ouverture de la 8ème édition du festival s’est faite le 22 octobre et les participants ont jusqu’au 7 janvier pour télécharger leurs productions. Les 50 meilleurs films seront soumis au vote du jury, cette année composé de Gad Elmaleh, épaulé des trois créateurs de la série Bref : Kyan Khojandi, Harry Tordjman et Bruno Muschio.

Un festival qui prend de l’ampleur

Le Grand Prix du jury consiste en l’aide à la création d’un court-métrage, par le biais de l’assistance à la production de Marc-Benoît Créancier et de la remise d’une subvention de 15.000 €. Les autres prix, récompensés par la remise d’un chèque de 500€, sont le prix du meilleur acteur, le prix de la meilleure actrice, le prix du scénario et le tout nouveau prix de la mise en scène. Par ailleurs, le prix du public (déterminé par le nombre de votes internet) s’élèvera à 2.000€.

Le festival, créé par Bruno Smadja en 2005, connaît un succès grandissant avec une audience estimée à plus de 200.000 spectateurs en 2012. D’autant que les partenaires de l’événement se font de plus en plus prestigieux, avec les collaborations de Dailymotion, BNP Paribas, Allociné, 20 minutes et Télérama.

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article