Annuaire || Annuaire métiers || Commerce de détail || Vêtements pour femmes (détail)

L'annuaire inversé des vêtements pour femmes

18.236 vêtements pour femmes (détail) en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : vêtements pour femmes (détail)

Annuaire inversé : Vêtements pour femmes (détail)

Le vendeur ou la vendeuse de vêtements est un professionnel de la vente. Il achalande sa boutique en articles vestimentaires et conseille sa clientèle.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Depuis 2010, le marché du prêt-à-porter féminin est en recul. Cependant, on ne peut pas encore tirer la sonnette d’alarme. Le secteur de l’habillement pour femmes figure toujours loin devant celui des hommes et des enfants.

Un Jour Ailleurs, Pimkie, Etam, le Comptoir des Cotonniers… toutes les marques de prêt-à-porter féminin ou les boutiques de vêtements pour femmes sont sur le qui-vive pour séduire les jeunes-femmes et les femmes avec leurs collections. Le secteur marque un recul depuis deux ans, mais la situation n’est pas encore catastrophique.

Avec la hausse du prix des matières premières et une météo pas toujours au rendez-vous stratégique des enseignes, les vêtements pour femmes font l’objet de repositionnements habiles et constants des marques et des vendeurs. Surtout dans l’achat en ligne où les femmes consomment de plus en plus de vêtements et d’articles de mode.

Pour trouver l’adresse d’une boutique de vêtements pour femmes proche de chez vous ou le numéro de téléphone d’une enseigne en particulier de vêtements féminins, consultez l’annuaire inversé. Regard sur un marché qui fait tout pour que les femmes le regardent et soient regardées.

Le vêtement plus que jamais tributaire du comportement des femmes

Le marché du prêt-à-porter féminin est en recul, mais on ne peut pas encore parler de crise. Les vêtements féminins se vendent moins mais ils se vendent toujours beaucoup. Le secteur du marché de l’habillement représente encore un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards d’euros. On comprend mieux pourquoi les grossistes et détaillants en vêtements féminins ne baissent pas encore les bras. De plus, l’exportation du prêt-à-porter ne se porte pas si mal avec une hausse en valeur de 2,6%.

Internet reflète également les nouvelles tendances d’une clientèle toujours plus encline à consommer en ligne et à faire du lèche-vitrines virtuelles.

Une chose est sûre, les femmes privilégient la qualité à la quantité. Autre détail important, la robe reste le vêtement de prédilection des femmes. Quand on pense vêtements pour femmes, on ne fait pas immédiatement le rapprochement avec Décathlon ou Go Sport. Pourtant, les vêtements et chaussures de sport représentent un secteur en plein essor. Vêtements de fitness et de protection contre les intempéries dessinent les nouvelles formes des femmes modernes.

Comprendre l’évolution des vêtements pour femmes pour ne pas se prendre de veste

Les plus grandes consommatrices de vêtements pour femmes restent les 19-24 ans, puis les 13-24 ans et enfin les 30-35 ans. Les robes s’arrachent toujours comme des petits pains ainsi que les shorts. Les pantalons, en revanche, ne font plus autant recette. Près d’1/3 des achats en prêt-à-porter se fait dans les chaînes spécialisées contre 20% dans les boutiques indépendantes et autour de 10% dans les grandes surfaces mais aussi 10% sur Internet !

Les Galeries Lafayette, Printemps… et autres enseignes prestigieuses ne profitent que d’un peu plus de 5% des achats. Pour inciter les consommatrices à acheter, les prix baissent en moyenne, mais cela ne suffit pas à inverser complètement les comportements d’achats. Soldes, soldes flottants, promotions, codes réduction sur Internet et opérations spéciales en magasins… donnent parfois le sentiment d’un jeu de prix qui n’est plus très fiable. Les vendeurs donnent l’impression que c’est toujours le bon moment, mais les femmes finalement savent mieux qu’eux que le meilleur moment, c’est quand elles ont décidé d’acheter un vêtement pour une occasion particulière ou dans un  moment  d’impulsivité à peine voilé.