Annuaire || Annuaire métiers || Commerce de détail || Tabacs (bureaux de)

L'annuaire inversé des bureaux de tabac

3.889 tabacs (bureaux de) en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : tabacs (bureaux de)

Annuaire inversé : Tabacs (bureaux de)

Bar-tabac, PMU, presse, brasserie… Malgré l’interdiction de fumer qui s’étend un peu partout, le métier convivial de buraliste, ou gérant de tabac, exige des qualités de gestion évidentes.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Avec la disparition de Serge Gainsbourg, les tabacs ont certainement perdu l’un de leur meilleur ambassadeur. Aujourd’hui, la tendance est d’inciter les gens à réduire leur consommation en multipliant les interdictions de fumer.

Plus de 10 millions de personnes entrent chaque jour dans un bureau de tabac. Pour les accueillir : un buraliste dont l’activité de gérance est fortement réglementée. Souvent, le commerçant couple son activité de vente de tabac avec celle de bar, brasserie, presse et autres services administratifs ou commerciaux (timbres, jeux d’argent…).

Si la profession vous intéresse, le site des buralistes de France vous donne les clefs du métier et les conditions et obligations du débitant de tabac. Bien sûr, nous pourrions nous époumoner à rappeler que le tabac est la première cause de mortalité évitable en France, que c’est un fléau qui touche principalement les jeunes… Mais la décision de fumer ou non, voire d’arrêter, n’est pas une question de morale mais un choix de vie.

Sur l’annuaire inversé, nous ne mégottons pas et vous livrons la totalité des adresses des tabacs dont nous disposons et proches de chez vous. Si vous ne connaissez pas bien le métier de buraliste, suivez-nous pour votre premier passage à tabac… consentant !

Buraliste, un métier qui fait un tabac !

Le métier de débitant de tabac a encore de l’avenir malgré toutes les nouvelles lois visant à réduire le tabagisme en France. Les zones d’interdiction de fumer s’élargissent chaque jour mais les consommateurs réguliers n’ont pas encore tiré leur dernière cartouche. Certains ont déjà tenté les patchs, les séances d’hypnose ou les bonnes résolutions, mais la lutte contre le tabac n’est pas toujours chose facile. Surtout quand on entre dans un bar-tabac et que l’on peut non seulement acheter des cigarettes mais aussi boire un coup.

Toute personne dépendante le sait, l’alcool et le tabac sont très complémentaires et les cigarettes électroniques ne peuvent casser cette relation charnelle entre votre corps et ces deux modes d’intoxication. On peut voir le marchand de tabac comme un marchand de mort, certes, mais on peut aussi l’envisager sous l’angle social. Car ce commerçant, tout comme le boulanger ou le marchand de journaux local, est parfois un vrai pilier de quartier ou de village. C’est chez lui que vous trouverez non seulement des articles pour fumeurs, des boissons alcoolisées ou non, des cartes prépayées téléphoniques, des titres de transport, des timbres, des jeux… mais aussi d’autres membres de votre communauté proche.

Sur les près de 35.000 bureaux de tabac en France, 8.000 sont même le siège d’associations sportives ! C’est également le lieu où beaucoup de gens commencent ou terminent la journée quand ils n’y viennent pas le midi pour déjeuner.

Le travail de buraliste

C’est un métier difficile qui demande de nombreuses heures de travail en station debout. Le buraliste est un commerçant dont le débit de tabac appartient à l’État. Il est ainsi le préposé de l’administration et suit un traité de gérance.

Chefs d’entreprise, les buralistes ont le contact facile bien souvent. Seule Paris connaît le phénomène récurrent de « tabacs secs », mais dans la plupart des villes de France, le bureau de tabac va de pair avec le bar ou la brasserie.

Fortement syndiquée, la profession tend à diminuer et dépasse à peine les plus de 10.000 cafés-tabacs dans l’hexagone. De moins en moins rentable, l’activité de tabac est surtout un produit d’appel qui conduit à l’activité de bar et aux articles de la Française des Jeux.

Un petit besoin de nicotine doublé de celui de caféine ? Vous savez chez qui vous rendre…