L'annuaire inversé des restaurants

52.951 restaurants en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : restaurants

Annuaire inversé : Restaurants

Le serveur, métier le plus courant dans le domaine de la restauration, est un professionnel de l’hôtellerie. Il prend la commandes à la table des clients et la transmets en cuisine. Il est ensuite en charge de servir la clientèle.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

S’il ne faut pas confondre la profession de restaurateur de patrimoine avec celle de restaurateur gastronomique, la comparaison n’est pas totalement vide de sens. Quoi de mieux au monde qu’un restaurant pour bien se restaurer ?

La profession qui a toujours le mot de la faim ! Depuis le XIIe siècle, le terme « restaurant » est lié au verbe « restaurer » et donc « remettre en état ». Certes, le restaurateur de patrimoine est bien loin des préparations du restaurateur d’établissement culinaire, mais finalement, seule la nourriture de bonne qualité et saine permet de requinquer efficacement le patrimoine humain. L’objectif de ces deux professions semble donc finalement être le même. Et tous deux bénéficient de labels de qualité à l’instar des Restaurateurs de France qui revendiquent sur leur site le prestige de la profession de restaurateur.

Le principe du restaurant est simple. Vous recevez des plats préparés et des boissons en échange d’un paiement. Rien de bien compliqué pour pénétrer dans le royaume des saveurs. Et où que vous soyez en France, l’annuaire des métiers est à vos cotés pour vous donner la liste des restaurants près de là où vous vous trouvez. Plus de 100.000 restaurants commerciaux en France sans parler des bars et cafés divers qui peuvent aussi proposer de la nourriture. Vous avez l’embarras du choix.

Certains gastronomes se fient aux guides ou aux avis postés sur Internet pour décider du restaurant, d’autres à l’instinct. Même s’il n’est pas toujours facile de deviner la qualité du chef cuisinier à partir de la simple devanture, il existe des critères plutôt objectifs tels que l’état de la cuisine ou la fréquentation de l’endroit. Mais un restaurant plein peut aussi être sans saveur et un aperçu de la cuisine avant de s’installer n’est pas toujours une pratique aisée.

Au fond, le vrai plaisir, c’est de faire confiance au restaurant et de se dire qu’après tout les microbes éventuels ne pourront rien faire contre la joie cumulée des mets qui renforceront votre bien-être et donc votre vitalité même !

Restaurateur : le métier à plats

Même s’il ne se prendra pas les pieds dans le plat, il y passera de longues heures. Que ce soit dans la cuisine d’un établissement indépendant ou celle d’une chaîne d’hôtels, d’universités, d’aéroports… le restaurateur adapte son art aux contraintes des lieux. Il fixe la carte des menus, les tarifs, et organise ses achats. Seul ou chef d’équipe, il veille à la qualité et la rapidité d’exécution. Le cadre de son restaurant est aussi de première importance. Le cachet du restaurant est une excellente carte de visite visible parfois de l’extérieur.

Principales préoccupations naturelles du restaurateur : la qualité et fraicheur des produits et une bonne connaissance dans l’évolution des goûts des gourmets. Une carte variée est un atout non négligeable ainsi qu’une bonne carte des vins. L’aspect relationnel avec le client est tout aussi fondamental et s’il n’a pas à faire directement avec les consommateurs, il doit trier son personnel sur le volet. Ses horaires peuvent être un handicap familial car il lui est difficile de profiter finalement de ce qu’il offre à ses clients : un moment privilégié de détente et de restauration avec des proches ou des amis. Mais le restaurateur a un pouvoir, surtout en France. Sa nourriture et son restaurant peuvent parfois être des armes de négociation commerciale subtile.

Restauration : le plat pays

La France est un pays qui mange bien. Quelques bonnes ou mauvaises langues, selon l’interprétation, prétendent même que le faible rendement des sportifs dans certains sports collectifs provient justement de l’impuissance des Français à se passer du plaisir de la table. On préfère perdre un peu de terrain qu’un peu de ventre. La renommée de la France en ce domaine est internationale. Le pays dispense des 5 grands types de restauration : la restauration collective (cantines…), gastronomique (les fameuses étoiles !), rapide (KFC, Mc Do…), thématique (Léon de Bruxelles, Bistrot Romain…) et traditionnelle. Alimentaire, mon Cher Watson !