L'annuaire inversé des plombiers

11.522 plombiers en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : plombiers

Annuaire inversé : Plombiers

Cela fait des plombes que vous l'attendiez et après, c'est la facture qui vous plombe? Le plombier ou installateur sanitaire, une profession sûre...

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Retour de vacances. Vous retrouvez sans plaisir aucun l’eau et les serviettes mouillées directement dans votre domicile. À moins que vous ne soyez vous-même responsable d’un dégât des eaux chez votre voisin. Vite, un plombier!

Enfant, on ne rêve pas très souvent de faire plombier. Adulte, on ne rêve plus que de ça ! Surtout quand vous réalisez qu’un petit bout de plastique de quelques centimètres vient de vous coûter une fortune, faute d’avoir eu la connaissance minimum pour régler une maudite fuite… Et encore, estimez-vous heureux. Vous avez réussi à le faire venir. La profession de plombier ne manque pas de clients. Que ce soit pour des particuliers ou pour le secteur du bâtiment, le plombier peut trouver facilement un joint à sa culasse toute la semaine. D’autant plus qu’en pratique, le plombier n’est pas seulement le spécialiste des canalisations d’eau. Il est de plus en plus formé à intervenir en matière de gaz et de chauffage. Au point où l’on parle de plombier-chauffagiste, de climaticiens, voire d’installateurs en thermique et sanitaire.

Pour ne pas vous laisser les pieds dans l’eau ou dans une chaleur suffocante, l’annuaire inversé vous donne la liste de tous les plombiers près de chez vous et vous propose une vidéo de présentation du métier glanée sur Internet. Petit tour dans les tuyaux de la profession…

Le plombier : du plomb dans la tête

L’utilisation du plomb dans les canalisations est prohibée aujourd’hui, c’est pourquoi le terme même de « plombier » n’est plus tellement approprié. Installateur sanitaire convient mieux même si pour les particuliers le terme de plombier, voire de « plombard » dans le langage familier semble s’être imposé pour longtemps encore.

Pourtant, même si le plomb n’est plus la matière première de la profession, c’est un métier complet qui requiert incontestablement du plomb dans la tête. L’installation de canalisations d’eau, de gaz ou d’air comprimé en milieu domestique ou industriel nécessite de véritables connaissances techniques et un savoir-faire. Piscines, jets d’eau, chauffe-eau, compteur, travaux du bâtiment… le plombier intervient dans de nombreuses situations et travaille souvent de concert avec d’autres professionnels (architectes, électriciens…).

Le plombier trace le parcours des canalisations le long des murs et des planchers et vérifie en fin d’installation des conduites l’étanchéité et l’isolation avant de poser les appareils sanitaires (toilettes, lavabo, baignoire…). Il peut remettre en état certains appareils ou un système sanitaire en cas de fuites d’eau notamment, ou procéder à l’installation de matériel pour le compte d’une entreprise. Un métier qui exige de longues heures de travail parfois et un emploi du temps chargé. De quoi avoir la tête sous l’eau !

Un plombier ? Il faut l’attendre par moment des « plombes » !

Les interventions du plombier sont donc extrêmement variées. De la maison à l’édifice public, ou des habitations aux locaux commerciaux et industriels, les plombiers sont sur tous les chantiers. Quand ils sont artisans, les plombiers bénéficient de l’appui de syndicats à l’instar du syndicat des entreprises de Génie Climatique et de Couverture Plomberie, ou GCCP.

Seul ou en équipe, le plombier travaille parfois dans des positions inconfortables surtout dans les domiciles des particuliers qui n’offrent pas toujours des espaces d’intervention idéaux. Il peut aussi être sollicité le week-end ou les jours fériés en cas d’urgence. Selon son statut ou son agenda, il est parfois difficile à joindre, ce qui relie le nom de « plombier » non plus au « plomb », mais peut-être aux heures d’attente car il faut l’attendre par moment des « plombes » !