Annuaire || Annuaire métiers || Santé || Pharmacies

L'annuaire inversé des pharmacies

22.148 pharmacies en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : pharmacies

Annuaire inversé : Pharmacies

Interlocuteur privilégié, surtout en hiver, le pharmacien vous conseille et vous délivre médicaments sur ordonnance, sirops, homéopathie ou produits de santé adaptés.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Professionnel de santé, le pharmacien est aussi commerçant. Succédant à l’apothicaire en 1777, il est aujourd’hui titulaire du titre de Docteur en pharmacie et apparaît dans l’imaginaire de tous comme le spécialiste du médicament.

Plus de 23.000 pharmacies d’officine en France regroupées autour d’un Ordre National des Pharmaciens, ou ONP. Pour vous y retrouver sans mal de crâne, rien de tel qu’un petit tour dans l’officine virtuelle de l’annuaire inversé listant les pharmacies les plus proches du lieu où vous vous trouvez. Au sein de ces boutiques du médicament dont certaines assurent un rôle de garde et d’urgence 7J/7, 24h/24, le pharmacien. Quand vous souffrez de migraines, c’est lui qui vous fournira rapidement l’acide acétylsalicylique dont vous avez sans doute besoin mais que vous connaissez essentiellement sous le nom d’aspirine.

Encadrés par un Ordre, les pharmaciens ont aussi des syndicats professionnels à l’image de l’Union Nationale des Pharmacies de France, ou UNPF, pour transmettre les revendications d’une profession de plus en plus en concurrence avec celle des médecins. Le phénomène a toujours existé puisque les connaissances de ce professionnel de santé sont parfois communes avec celle du médecin. Il peut en effet établir un plan de pharmacothérapie, faire un suivi de la thérapie médicamenteuse, interpréter des résultats médicaux… Aussi la tendance moderne, encouragée par l’État pour diminuer le trou de la Sécurité Sociale, est d’encourager au mieux ce rôle de conseiller médical auprès des clients qui s’épargneront ainsi une consultation chez le médecin.

La bonne formule pour être un bon pharmacien

Le rôle majeur d’un pharmacien est de délivrer des médicaments mais aussi d’expliquer le traitement prescrit par le médecin. Sa responsabilité peut être engagée en cas d’erreur. Le pharmacien ne peut prendre son métier à la légère. Il connait la composition des médicaments qu’il vend et doit s’assurer, surtout en cas de vente libre, des éventuelles allergies ou intolérances par exemple de ses clients.

Outre son rôle de professionnel de la santé, c’est aussi un commerçant qui commande les produits, gère les stocks et tient une comptabilité. Certains pharmaciens sont spécialisés en analyses biologiques et pratiquent alors des examens de sang, de bactéries… Ile peuvent travailler au sein d’une officine mais aussi dans des laboratoires publics ou privés, dans des industries de cosmétique ou des organismes de recherche publique tel que le CNRS ou l’INSERM.

La fonction principale du pharmacien dans une pharmacie est donc de bien faire attention à l’ordonnance et à ne pas hésiter à en contester les incohérences auprès du médecin qui l’a prescrite. Il sert de conseiller auprès des clients avec sa double casquette de commercial. Pour preuve de ses compétences de vendeur, la disposition et l’attractivité des produits exposés dans la boutique. Commerçant, le pharmacien ne tient pas à être perçu non plus comme un épicier. L’évolution du secteur tend à lui rendre une place plus prestigieuse dans le monde de la santé.

Médecins, pharmaciens : la lutte des places !

Le pavé dans la mare est lancé. Les médecins montent au créneau, les pharmaciens quittent un peu plus leur rôle de commerçants. Jusqu’à présent, le chiffre d’affaires des pharmaciens dépend des volumes et du prix des médicaments vendus. Mais les syndicats de pharmaciens et l’Assurance-maladie négocient le changement sous l’impulsion de l’État. L’objectif est de transformer leur mode de rémunération et de créer un système d’honoraires. La profession est ainsi revalorisée car la mission de prévention, de dépistage et d’accompagnement des patients est reconnue et encouragée.

Le caducée des pharmaciens représente le serpent d’Epidaure qui verse son poison dans la coupe d’Hygie et crée un remède. Dans l’affaire Mediator, le public a bien compris le poison mais beaucoup moins le remède d’où l’intérêt majeur pour le pharmacien de redorer son blason et de redonner confiance dans les médicaments avec un rôle plus médical et moins commerçant.