Annuaire || Annuaire métiers || Administration || Maisons de retraite établissements privés

L'annuaire inversé des maison de retraite (établissements privés)

3.803 maisons de retraite établissements privés en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : maisons de retraite établissements privés

Annuaire inversé : Maisons de retraite établissements privés

La maison de retraite privée ne manque pas de... public ! Ni de personnel d'ailleurs, au service d'une population de plus en plus aisée.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Les maisons de retraite privées sont des établissements commerciaux ou des associations à but non lucratif. Contrairement aux maisons de retraite publiques, elles sont gérées par des organismes privés. Leur tarif varie!

La gestion est donc le critère de distinction entre les maisons de retraite privées et les maisons de retraite privées. Dans le secteur privé, ce ne sont plus les organismes médico-sociaux du secteur public qui chapeautent les opérations mais les caisses de retraite, les mutuelles, les associations, les fondations ou les investisseurs privés. On retrouve ici les grands groupes privés à l’image de Gescore ou de Korian, par exemple.

Les prestations de ces établissements sont variables ainsi que les prix. Les personnes âgées au revenu modeste peuvent aussi profiter de ces maisons de retraite après agrément des DDASS pour prendre en charge une partie des frais. Pour retrouver la maison de retraite privée proche de chez vous ou le numéro de téléphone d’une maison de retraite proche du domicile de vos proches à la retraite, l’annuaire inversé est toujours le meilleur bâton de vieillesse. Secteur en plein boom, comme en témoignent les reportages télévisés, la maison de retraite privée est plus que jamais l’établissement du futur ! Zoom sur ces entreprises du troisième âge.

Maison de retraite privée, le confort a un prix

Dans les établissements publics, les prix ne varient pas beaucoup car ils sont fixés de manière homogène sur tout l’hexagone. Dans le privé, en revanche, les prix peuvent passer du simple au double. Même à la retraite, on ne gomme pas les différences entre les individus. Plus les revenus seront aisés, plus l’accès aux maisons de retraite privées d’excellente qualité sera facilité. C’est pour cette raison que les familles des retraités les plus modestes se tournent en général vers les maisons de retraite publiques. Mais les places sont parfois difficiles à trouver car les établissements publics, pris d’assaut, affichent souvent complets.

Si l’État n’intervient pas pour compléter les revenus des personnes âgées pour leur permettre d’entrer dans une maison de retraite privée, il arrive parfois que ce soit l’impasse. Un moment très délicat pour les familles surtout si la personne âgée est en perte d’autonomie ou nécessite des soins médicalisés.

Le boom inquiétant des maisons de retraite privées

C’est l’opinion en tous cas de la Fédération Hospitalière de France (FHF) qui est préoccupée par la hausse constante des maisons de retraite privées. Presque 40% plus chères que leurs homologues du public ! Si la privatisation se poursuit à ce rythme, le budget consacré aux retraités risque de grever lourdement le budget des familles. Surtout quand les pensions des personnes âgées ne permettent pas d’en payer l’intégralité.

Les classes sociales les plus modestes sont les plus menacées. Parallèlement, les maisons de retraite publiques perdent des moyens techniques et humains, selon la FHF, faute de pouvoir ajuster leurs comptes suite à la convergence tarifaire prodiguée par le gouvernement.

Dans un pays où le vieillissement de la population est un débat concret, mais aussi dans une culture où les personnes âgées vivent rarement dans les habitations de leurs enfants, le défi de société est de taille. Il est certainement temps de repenser l’ensemble du système et lui redonner un petit coup de jeune ! Dans le cas contraire, on se dirige tout droit vers la création de mouroirs publics pour pauvres qui s’entasseront à côté de maisons de retraite pour personnes aisées.