Annuaire || Annuaire métiers || Administration || Associations humanitaires, d'entraide, d'action sociale

L'annuaire inversé des associations humanitaires d'entraide, d'action sociale

11.911 associations humanitaires, d'entraide, d'action sociale en France dans l'annuaire

Annuaire inversé : associations humanitaires, d'entraide, d'action sociale

Annuaire inversé : Associations humanitaires, d'entraide, d'action sociale

Les acteurs et actrices du monde des Associations humanitaires, d'entraide et d'action sociale font preuve d’un engagement et d’une motivation exemplaires afin de secourir les plus démunis.

© Annuaire Inversé France
© Albert Giordan

Quand une vague de quelques mètres de haut amorce sa descente, les enfants crient de joie et un peu de crainte sur la plage. Quand ce sont plusieurs vagues qui recouvrent un village. Il y a toujours des cris...

Quand Thomas Hobbes prétend que « l’homme est un loup pour l’homme », il pourrait préciser que la nature aussi peut être une menace pour l’homme à tout moment. Tsunamis, tremblements de terre,  inondations… les termes ne manquent pas pour désigner toutes les catastrophes naturelles qui s’ajoutent aux catastrophes provoquées par l’homme (guerres, centrales nucléaires mal sécurisées…). C’est dans ce contexte, souvent d’urgence, qu’interviennent les associations humanitaires, d’entraide ou d’action sociale. Médecins du monde, Unicef, Croix-Rouge… Si vous connaissez déjà le nom de l’association humanitaire qui vous intéresse ou si vous cherchez la liste des associations humanitaires ou les ONG, l’annuaire inversé vous ouvre ses pages et vous donne toutes les adresses et numéros de téléphones des associations d’entraide proches de chez vous ou de vos convictions. Petit tour dans les méandres de l’humanitaire…

Humanitaire et humanisme

Pas toujours facile de s’y retrouver dans les associations humanitaires, d’entraide ou d’action sociale. On parle d’ailleurs davantage d’associations humanitaires pour les Organisations Non Gouvernementales qui interviennent la plupart du temps dans les pays du tiers monde et d’associations d’entraide et d’action locale pour ceux qui agissent plus localement à l’image des Restos du Cœur ou d’Emmaüs.

Il est parfois difficile de faire un choix tant les catastrophes et malheurs sont grands. La plupart des acteurs de l’humanitaire fonctionnent grâce aux dons. Les femmes et les hommes qui agissent chaque jour en leur nom ont engagé leur vie dans une lutte parfois désespérée contre la misère sociale et le désarroi. Pour agir ou donner, il faut une bonne dose d’humanisme de base. Mais c’est aussi parfois la mauvaise conscience qui pousse les uns à donner, et le mal-être les autres à s’engager. Qu’importe la motivation finalement, tant que l’argent permet à ces structures d’agir et surtout de réagir.

Dans un monde globalisé où la misère du voisin est immédiatement retransmise de bout en bout de la planète sur les écrans de télévision ou sur Internet, on se sent chaque jour démuni. Est-ce une raison pour détourner le regard et baisser les bras ?

L’humanitaire, une histoire de sensibilité

Le choix de l’association humanitaire que l’on veut aider ou rejoindre n’est pas un acte anodin. Parfois, on réagit spontanément à une catastrophe humanitaire qui colle à l’actualité. Mais le plus souvent, les associations recherchent des donateurs fidèles qui suivent attentivement les actions mêmes qui sont entreprises afin de créer une véritable chaîne de solidarité et pas seulement un don passager et unique.

Les associations font appel aux particuliers, mais aussi aux entreprises et parfois aux collectivités locales et à l’État. Fiscalement, il existe de nombreuses déductions d’impôt visant à inciter les donateurs à participer à la solidarité nationale ou internationale.

Pour se faire connaître, certaines associations doivent déployer de grandes campagnes de publicité. Indispensables, ces campagnes sont aussi parfois décriées car une grande partie de l’argent est ainsi légalement détourné au profit des publicitaires et non des populations visées. C’est tout le paradoxe d’une profession où certains acteurs profitent aussi de la générosité des gens pour créer un odieux « business humanitaire ».

Avant de donner, il est bon de bien se renseigner sur les actions concrètes d’une association humanitaire. Sur les forums Internet, par exemple. Un moyen sûr de ne pas être déçu et de ne pas renoncer à la solidarité dans un monde qui en a cruellement besoin.