Guide pratique de l'annuaire inversé

Résilier son abonnement mobile

Vous voulez changer votre abonnement mobile ? Avec plus de huit opérateurs téléphoniques et plus de 200 forfaits, il y aura forcément celui qui vous conviendra ! Mais avant de le résilier, sachez que votre abonnement est un contrat dont les clauses vous engagent. Alors, vérifiez bien les conditions dans lesquelles vous pouvez le rompre. L’Annuaire Inversé vous donne toutes les étapes à suivre pour respecter la procédure à la lettre !

Faire le point sur son forfait téléphonique

La première chose à faire est de se renseigner sur son contrat en cours. Si vous êtes sorti de votre période d’engagement, vous n’aurez aucun problème ! Vous pouvez résilier à tout moment, sans payer de pénalités. A l’inverse, si vous êtes encore engagé auprès de votre opérateur, vous devrez mettre la main au portefeuille. Le prix pour résilier votre forfait dépend de votre durée d’engagement restant.

Dans les deux cas, vous devrez contacter le service client de votre opérateur. Il vous fournira les informations sur votre contrat et vous communiquera votre RIO, votre relevé d’identité opérateur. Ce code de 12 chiffres, attribué à chaque abonné, permet une identification immédiate de votre numéro de mobile. Grâce à lui, vous pourrez changer d’opérateur tout en conservant votre ancien numéro de portable.

operateurs-mobiles

Résilier son forfait, combien ça coûte ?

Pour savoir combien vous coûtera votre résiliation, trois cas de figure :

- Si vous n’êtes plus engagé auprès de votre opérateur, votre résiliation ne vous coûtera rien puisque vous êtes arrivé au terme de votre contrat. Attention, si votre engagement de 12 mois est bientôt écoulé, vous devez envoyer votre demande de résiliation à temps pour ne payer aucune indemnité.

- Si vous avez souscrit à un engagement de 12 mois, vous devrez vous acquitter de ce qu'il vous reste à payer sur l'année, plus l'indemnité de résiliation de votre opérateur.

- Si vous vous êtes engagé pour 24 mois après de votre opérateur, votre résiliation tombe sous le coup de la loi Chatel. Cette loi divise les clients en deux catégories : ceux ayant effectué moins de 12 mois d'engagement et ceux ayant été fidèles plus de 12 mois. Les premiers devront payer à leur opérateur la totalité du forfait pour les mois restants et 25% du total de onze mois de forfait. Pour les abonnés avec moins de 12 mois d'engagement restant, vous devrez payer à l'opérateur 25% du total des mois restant. 


Résilier son forfait : qui doit rompre votre contrat ?

Pour rompre votre contrat auprès de votre opérateur, vous avez deux options :

- Résilier vous-même votre abonnement. Pour cela, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre opérateur. Une fois le courrier reçu, votre opérateur a dix jours pour accéder à votre demande de résiliation.

- Votre nouvel opérateur peut se charger de résilier pour vous votre ancien forfait.  En lui communiquant votre relevé d'identité opérateur (RIO), vous pourrez bénéficier de la portabilité du numéro. Il vous adressera ensuite la totalité des sommes à payer pour résilier son forfait. 

Bon à savoir : la transition d'un opérateur à l'autre implique une interruption limitée d'environ quatre heures au terme de laquelle il faudra changer votre carte SIM pour pouvoir vous servir de votre téléphone.

 

SUR LE MEME SUJET : 

Les numéros de téléphone pour joindre votre opérateur

Un forfait téléphonique à moins de 20 euros

Comparez votre forfait mobile

Publié le

Posez votre question