Guide pratique de l'annuaire inversé

Louer un téléphone chez Free Mobile

On connaissait la location de voiture ou d’appartement. Désormais, avec Free Mobile, il est possible de louer son téléphone portable. Fini donc le temps où l’on achetait un mobile subventionné associé à un forfait téléphonique et à une durée d’engagement. Aujourd’hui Free propose une autre solution. Voici un petit guide pour vous aider à louer votre smartphone chez l’opérateur téléphonique.

Les conditions pour louer un mobile chez Free

A l’heure actuelle, la location de mobile n’est proposée qu’aux abonnés qui choisissent un forfait à 19,99 euros par mois (ou 15,99 euros/mois pour les abonnés Free). La location est d’une durée de 24 mois et coûte à partir de 12 euros par mois. L’opérateur peut également facturer un apport initial en fonction du mobile que vous choisissez. Au terme de ces 24 mois, Free vous proposera de renvoyer votre téléphone pour bénéficier de la location d’un smartphone de nouvelle génération.

Si vous décidez de résilier votre forfait téléphonique avant son terme, l’opérateur vous factura 5 euros sur la location de votre mobile. Son montant total sera donc de 17 euros par mois.

Comment louer son smartphone ?

Si vous n’êtes pas encore abonnés chez l’opérateur, rendez-vous directement sur le site de Free Mobile. Cliquez ensuite sur la rubrique « Voir les offres de location et m’inscrire ». L’opérateur vous expliquera ensuite la démarche à suivre pour résilier votre contrat chez un concurrent avant de bénéficier de ses offres.

Si vous êtes déjà client, rendez-vous sur votre Espace personnel puis cliquez sur « Téléphone ». Le site vous proposera ensuite de choisir votre mobile et vous expliquera la démarche à suivre.

Que se passe-t-il en cas de perte, de vol ou de casse ?

En cas de casse de mobile, Free peut facturer jusqu’à 250 euros pour le réparer après acception du devis. Bien sûr, si cette panne est due à un vice inhérent, l’opérateur prend en charge le coût de cette réparation ou vous échangera votre téléphone.

En cas de vol ou de perte, l’abonnée doit immédiatement prévenir l’opérateur en composant le 3244 afin de procéder à la résiliation immédiate de son contrat. En échange, Free Mobile facturera 500 euros de pénalité ou 250 euros si l’engagement est terminé. Un conseil : souscrivez à une assurance mobile afin de diminuer ces coûts mirobolants.

 

SUR LE MÊME SUJET : 

Free Mobile se relance dans la bataille de la 4G

Free Mobile : sa 3G couvre 3 Français sur 4

Et si Free Mobile lançait son propre smartphone ?

Publié le

Posez votre question