L'Annuaire inversé : Police municipale

275 numéros de téléphone

Annuaire des marques : logo Police municipale

De la police municipale à la police territoriale…

Comme son nom l’indique, la police municipale dépend de la Mairie et en particulier du Maire qui en est la principale autorité. Élu local, le Maire profite de ses fonctions de police pour gérer un ensemble de fonctionnaires et d’agents publics chargés de faire respecter « le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique » conformément aux dispositions du Code général des collectivités territoriales.

Pour remplir leur mission de police, les Mairies peuvent embaucher des policiers municipaux ou des gardes champêtres. Plus de 20.000 policiers municipaux sont au service des communes de France. Pour trouver l’adresse ou le téléphone de la police municipale proche de chez vous ou de votre lieu de résidence, passez les menottes sur l’annuaire inversé. Quelques clics et vous voilà renseigné. Sur un ton policé mais libre, l’annuaire vous en dit davantage sur une profession qui suscite depuis quelques années de nombreuses polémiques.

La police municipale, une institution politiquement (in)correcte

Selon les bords politiques de chacun, la police municipale est encouragée ou décriée. Certains veulent renforcer ses prérogatives tandis que d’autres lui préfèrent toujours la police nationale ou la gendarmerie mieux formées pour les opérations de maintien de l’ordre. La plus grande polémique tient au port d’armes des policiers municipaux. Les agents réclament davantage d’armes de poing. La droite française y est majoritairement favorable tandis que la gauche, et notamment le Parti Socialiste, trouve que le fait que 40% des policiers municipaux soient armés est déjà suffisant.

Avec la popularité des pistolets à impulsion électriques, les lignes commencent à bouger dans tous les camps. Récemment, le Sénat a envisagé de regrouper les policiers municipaux, les gardes champêtres et les agents de surveillance de la voie publique sous le vocable de polices territoriales.

Les Sénateurs ont pour objectif de permettre aux citoyens de mieux s’y retrouver dans la profusion de forces de l’ordre et de regrouper les corps de métiers au sein d’une appellation et d’un uniforme uniques. Certains syndicats s’inquiètent du rôle croissant de la police municipale dans des sociétés ou la vidéosurveillance fait une entrée fracassante avec tous les problèmes qui touchent à la vie privée que cela représente. Le débat est loin d’être tranché…

Les prérogatives limitées de la police municipale

Malgré les polémiques, personne ne revient sur le fait que la police municipale travaille en collaboration avec la police nationale et n’a aucune vocation à la remplacer. Fonctionnaires territoriaux, les agents de police municipale rendent compte de leur métier dans des rapports auprès du Maire mais aussi de tout officier de police judiciaire. C’est pour cela qu’on parle également parfois d’Agents de Police Judiciaire (APJ) adjoints puisqu’ils ont pour mission de seconder les officiers de police judiciaire dans l’exercice de leur profession.

Généralement, la police municipale veille à la bonne application des arrêtés municipaux, au relevé des infractions routières… Elle règle aussi les problèmes quotidiens sur la voie publique (mise en fourrières, circulation…). C’est une véritable mission de proximité ayant pour cadre le respect des règles de vie en collectivité.

Les policiers municipaux interviennent également pour prêter main forte à d’autres professionnels chargés de la protection des citoyens (sapeurs-pompiers, gendarmes…). Mais avant tout, la police municipale est un moyen d’éviter les dangereuses créations de milices locales pour régler des problèmes parfois sérieux de voisinage.


Derniers numéros recherchés pour Police municipale