L'Annuaire inversé : Pompes funèbres

1712 numéros de téléphone

Annuaire des marques : logo Pompes funèbres

Pompes funèbres, un métier bien dans ses pompes !

Si cette petite musique et ce clip posté sur YouTube ne vous dit rien, c’est que le monde des pompes funèbres n’est pas vraiment pour vous un sujet de divertissement. Pourtant, au risque de paraphraser Robert Merle dans un contexte vraiment différent, toute personne travaillant pour les pompes funèbres pourrait clamer sans sourciller : la mort est mon métier. Dans ce secteur très particulier, il existe de nombreux acteurs tels que Roc-Eclerc, PFG… et dans un monde concurrentiel il faut rester dans un dynamique innovante et éviter le coup de pompe fatal !

Pour rechercher une adresse de pompes funèbres proche de chez vous ou le numéro de téléphone d’une enseigne particulière de pompes funèbres, l’annuaire inversé vous invite sur ses pages en grandes pompes. Certes, il est des professions plus réjouissantes, mais celle de pompes funèbres n’est pas nécessairement macabre. C’est parfois même un terrain propice pour un certain type d’artisanat et de compétences techniques. Pour vous, nous nous sommes gaiement penchés sur cette profession, mais la mort dans l’âme, forcément !

Dans les coulisses des pompes funèbres, un assortiment d’acteurs…

Un décès annoncé. Faites entrer les artistes ! Il ne faut pas s’y tromper. Les pompes funèbres, ce sont les deux faces d’une pièce. D’un côté les familles attristés et fragilisées par le deuil. De l’autre, les véritables artistes funéraires. Et quand on entre dans les coulisses, on n’est pas loin d’un véritable spectacle...

Certains poètes ou peintres parleront certainement de natures mortes. Prenons, par exemple, le thanatopracteur. C’est lui qui est responsable des soins de conservation du défunt. La profession est aussi vieille que les premières inhumations sacralisées ; là où les professionnels égyptiens, notamment, excellaient dans la préservation des corps. Plus prosaïque, d’aucuns évoqueront à son sujet un esthéticien post mortem, d’autres un visagiste atypique… Dans tous les cas, il est difficile de ne pas parler de technicien hors pair au moment où il est chargé de reconstituer le visage ou le corps d’un mort pour le rendre présentable aux familles.

Dans la profession de pompes funèbres, le marbrier n’est pas le moindre des artisans-artistes. Caveaux, stèles, dalles… il œuvre en fonction des commandes qu’il reçoit. Si l’on reste dans le registre du spectacle mortuaire, alors le Père-Lachaise à Paris est un théâtre à ciel ouvert. Là où l’art funéraire est grandiloquent.

Les pompes funèbres, avant tout un service d’accompagnement

Pour les particuliers, les pompes funèbres interviennent à différents moments de l’existence. Les plus prévoyants auront contacté ces professionnels de leur vivant pour éviter toutes les tracasseries à leurs héritiers.

Au moment du décès, le rôle des pompes funèbres est évidemment fondamental car c’est souvent l’instant clef où l’enseigne doit faire preuve d’empathie et de compréhension en recevant les proches encore sous le choc. C’est aussi le moment où les volontés du défunt sont prises en compte et, en l’absence de telles prévisions, c’est alors aux familles de choisir le type d’enterrement ou d’incinération pour la personne décédée. Après la cérémonie mortuaire effectuée, c’est encore les pompes funèbres qui seront chargées de recueillir les cendres ou de procéder à toutes les opérations prévues (finalisation de la tombe, plaque avec le nom des personnes…). Les pompes funèbres, c’est finalement une sorte d’assurance-mort !


Derniers numéros recherchés pour Pompes funèbres