L'Annuaire inversé : Parti Communiste Français

105 numéros de téléphone

Annuaire des marques : logo Parti Communiste Français

PCF, le communisme à la française !

Là où de nombreux partis de gauche européens ont déjà supprimé l’appellation « communiste » dans leur nom, le PCF n’a pas encore renoncé. Certes, l’apparition du Front de Gauche oriente progressivement le parti vers une nouvelle qualification mais la direction du bureau politique n’a pas encore entériné le changement définitif. La raison de cet attachement est à chercher dans l’histoire et la réputation du Parti Communiste Français. Si le communisme sous ses différentes formes (marxisme, léninisme, trotskisme et autrefois stalinisme et maoïsme) est pour beaucoup de pays synonyme de dictature, le communisme en France jouit d’un statut plus clément car le PCF est historiquement un parti qui a résisté à l’occupant allemand pendant la 2ème Guerre Mondiale, et qui a, dès 1976, affirmé son indépendance face à Moscou. Si vous êtes sympathisant du PCF et que vous cherchez l’adresse du PCF près de chez vous, n’attendez pas de Sauveur suprême, ni dieu, ni César, ni tribun. Rendez-vous tout simplement sur les pages de l’annuaire inversé. Regard sur un parti politique mythique.

Le PCF, une exception française

Le Parti Communiste Français n’est pas un parti communiste ordinaire. Organisation de combats ouvriers contre le grand capital, le PCF ne souffre pas d’une image ternie par les excès du feu bloc soviétique comme c’est le cas pour d’autres partis communistes dans de nombreux pays européens, en particulier les anciens pays satellitaires de l’ex-URSS (Pologne, Hongrie…). Outre son passé dans la résistance, le PCF joue depuis de nombreuses années le jeu de la démocratie et de la République. Au point même de perdre parfois ses références révolutionnaires et de souffrir de la concurrence de partis plus radicaux qui puisent abondamment dans ses électeurs, à l’image des partis trotskistes comme la LCR par exemple.

Historiquement, Georges Marchais apparaît comme le dernier leader d’un parti autrefois très populaire. Les années ont passé et le PCF n’est plus que l’ombre de lui-même. Certes, il bénéficie toujours d’un appui dans la presse avec le quotidien l’Humanité et dans le syndicalisme avec la CGT, mais le PCF ne fait plus recette. Au point que ses initiales risquent de désigner davantage le lieu de son siège social que son propre nom, à savoir la Place du Colonel Fabien à Paris.

Le renouveau du Parti Communiste Français

De-là à enterrer le PCF, il est un pas que les historiens ne sauraient faire. Car le PCF que l’on croyait moribond depuis sa quasi-disparition électorale après la dernière gouvernance collective au sein de la gauche plurielle en 1997 semble renaître de ses cendres. Il tire son salut de son alliance avec le Front de Gauche représenté par Jean-Luc Mélenchon. Le mariage ne s’est pas fait tout seul. Il a fallu du temps pour que les militants historiques du parti communiste acceptent un nouveau leadership sous une appellation différente. Pourtant, l’équilibre aussi fragile soit-il, est peut-être trouvé. Le PCF garde une présence forte dans les communes et les régions grâce aux accords électoralistes régulièrement passés avec le Parti Socialiste, tandis que le Front de Gauche représente davantage les combats politiques à l’échelle nationale. La ligne de séparation entre le PCF et le Front de Gauche n’est pas encore parfaitement tracée, mais au fond les opinions de ces deux mouvements convergent. N’est-ce pas le plus important pour le PCF finalement qui est moins un parti de pouvoir qu’un parti d’accompagnement des luttes ?!


Derniers numéros recherchés pour Parti Communiste Français