L'Annuaire Inversé des entreprises : 16eme arrondissement de Marseille (13016)

Annuaire Inverse France a répertorié 708 numéros de téléphone répartis sur 274 professions pour le 16eme arrondissement de Marseille.

16eme arrondissement de Marseille en Bouches-du-Rhône - Annuaire inverse france Retrouvez maintenant sur votre annuaire inversé les adresses des commerces du 16e arrondissement de Marseille que vous souhaitez contacter.

Ce 16e arrondissement comprend quatre quartiers seulement, dont celui de l'Estaque est bien entendu le plus représentatif.
Difficile de faire l'impasse sur ce petit bout de terre qui inspira aussi bien des peintres que des cinéastes et qui connut, au début des années 1950, un spectaculaire effondrement économique. Les fabriques de tuiles et les activités de pêche qui furent de solides piliers économiques cédèrent sous le poids d'un désintérêt politique manifeste, et il fallu attendre la fin des années 1980 pour que des mesures de redynamisation dignes de ce nom rendent à ce quartier une identité forte qu'elle doit beaucoup à une population essentiellement ouvrière et à des apports professionnels importants que furent les successives vagues d'immigration qui forgèrent ce quartier.
Peu à peu, les derniers bidonvilles font place à des projets dignes, et cette adresse marseillaise est en passe de retrouver l'indéniable charme qu'elle doit aussi à des paysages qui ne lésinent pas sur le grand spectacle.
L'Estaque est aussi le port d'attache de quelques entreprises aussi particulières que dynamiques comme la Comex par exemple, ou l'Ifremer (04 94 30 48 53/61) où sont étudiées les ressources océaniques. Cette formation continue engagée par les recherches de ces scientifiques s'attache également à analyser tout ce que le monde maritime pourra apporter aux générations futures, une quête vitale qui commence à être reconnue de tous.
A une autre époque, mais les traces sont heureusement encore visibles de tous, l'Estaque fut la muse d'une poignée de peintres, et pas des moindres, réfugiés dans quelques hôtels du coin, qui immortalisèrent ce petit paradis pas encore rongé par l'industrialisation. Le fauvisme, l'impressionnisme et le cubisme se croisèrent à l'Estaque, de quoi alimenter de nombreux musées en France et ailleurs.


Par
Publié le 05/06/2012