L'annuaire inversé : Historique du fax (télécopieurs)

Pourquoi un fax a-t-il un numéro de téléphone ? Comment se fait-il que l'on puisse recevoir des appels d'un fax ? Vous êtes nombreux à nous poser ces questions.

L'annuaire inversé répond à toutes vos interrogations sur les numéros des fax en revisitant l'histoire de cette grande invention...

Bien avant l'arrivée d'Internet et des emails, le fax a longtemps révolutionné nos vies. Alors qu'on aurait pu croire en sa mort, le télécopieur résiste au succès du haut débit. Toujours en croissance dans le monde, le fax continue même d'intéresser les plus grands fabricants.

UN PEU D'HISTOIRE

L'histoire du fax est indissociable de l'histoire d'un homme : Puthomme. Ce Franco-Suisse invente en 1842 le premier télécopieur avant même l'apparition du téléphone fixe ! En utilisant le réseau télégraphique, l'inventeur réussit à transmettre d'un point à un autre, des documents écrits. Le procédé est simple : les pendules électriques de l'époque produisent des mouvements de balayage qui écrivent ligne par ligne le contenu du document. Dix-neuf ans plus tard, le physicien et inventeur Giovanni Caselli commercialise le premier fax. Le succès est immédiat et en 1866, plus de 4 800 dépêches sont échangées entre Paris et Lyon. Les inventeurs se penchent donc sur cette nouvelle découverte en souhaitant la perfectionner. En 1902, l'Allemand Arthur Korn effectue le premier transfert de photographies par le téléphone. En 1907, Edouard Belin améliore le procédé grâce au bélinographe. Couramment appelé « la Bélino », ce système permet d'envoyer à distance des textes, des documents et surtout des photographies via une liaison radio. La saga du fax est donc née.
 

L'annuaire inversé : Historique du fax (télécopieurs)

UN GRAND SUCCES

Au début des années 1900, le docteur Korn relie Berlin, Londres et Paris par fax. En 1927, la société NEC envoie les images du couronnement de l'empereur japonais par télécopieur. Jusque-là utilisé par les professionnels, le fax va devenir un objet de consommation courante pour les particuliers dès les années 50. Utilisé par les reporters de guerre, le fax se démocratise et les firmes investissent de plus en plus dans son développement. En 1971, le fax à technologie laser voit le jour. Plus tard, le télécopieur numérique éblouira les particuliers pour sa rapidité et sa qualité. A l'orée du XXIème siècle, plus de 25 millions de fax sont vendus à travers le monde. Philips, Rank Xerox, Sagem... les plus grandes marques de télécopieurs développent le marché des fax papier normal (jet d'encre et laser), pariant sur les PHONEFAX et les fax personnels multifonctions.

L'ASIE COMME NOUVEAU MARCHE

Avec l'apparition des emails, de l'Internet haut débit et des scanners pour les particuliers, le marché du fax en France s'essouffle. Mais les marchés asiatiques, du fait des problèmes générés par leur alphabet, optent encore massivement pour cette technologie. En effet, plus de 20 millions de télécopieurs sont encore vendus chaque année à travers la planète et les ventes augmentent même de 40 % par an en Chine. La marque Sagem réalise 50 % des parts de marché mondiaux. En Europe, les fax restent prisés des professionnels qui optent pour sa simplicité d'usage et sa valeur juridique. En effet, la justice reconnaît les signatures apposées sur les documents envoyés par fax, ce qui n'est pas le cas à ce jour des emails.
De leur côté, les particuliers optent, quant à eux, pour des appareils multifonctions combinant souvent l'imprimante, le scanner, la photocopieuse et le fax. Souvent opérés par erreur, les appels passés par un fax produisent un bruit reconnaissable entre tous. Ce bruit participe au mythe de cette technologie encore inaltérable.

Mis à jour le 14/02/2013 à 15:17 | Publié le 18/09/2012