Actualités annuaire inversé

Usurpation de numéro de téléphone, le cauchemar

|    Partager

C’est le genre de mésaventure dont ce serait bien passé Joëlle P, une habitante du village de Villegongis dans l’Indre. Pendant un mois, son numéro de téléphone s’est affiché sur l’appareil de nombreux habitants de son département. Et pour cause : une plateforme de télémarketing a usurpé son numéro de téléphone pour vendre des panneaux solaires à ses correspondants. Excédés d’être relancés par cette société, à des heures parfois tardives, ceux-ci se sont retournés contre Joëlle…`

Usurpation de numéro : insultes et menaces

C’est grâce à l’annuaire inversé que les consommateurs ont pu retrouver l’identité et l’adresse de Joëlle. En quelques jours, la femme a reçu des centaines de coup de fil de mécontentement et plusieurs dizaines de lettres de menace. Au bord de la crise de nerfs, cette quinquagénaire handicapée a averti le maire de son village et son opérateur Orange qui a fini par lui attribuer un nouveau numéro, placé sur liste rouge.

Bien qu’elle soit rare, la pratique d’usurpation de numéro est pourtant très facile. En effet, les logiciels des centres d’appels permettent désormais d’afficher les numéros que la société souhaite se donner. Mais dans quel but ?

D’une part, parce qu’un numéro qui s’affiche sur un téléphone permet de doubler le nombre de personnes qui répondent. En effet, un numéro masqué paraît toujours plus suspect pour les correspondants…

Deuxième raison : la société de télémarketing a usurpé le numéro de Joëlle car il comportait l’indicatif de la région qu’elle souhaitait prospecter. Selon une étude, en cas d’appels en absence, entre 20 et 30 % des personnes rappellent uniquement si le numéro de téléphone est local. L’entreprise souhaitait donc mettre en confiance celui qui décrochait.

La loi ne défend pas (encore) les consommateurs contre l’usurpation de numéro de téléphone

Mais tout ceci est-il permis par la loi ? Malheureusement, oui. Aujourd’hui en France, il n’est pas illégal d’usurper un numéro de téléphone. C’est la raison pour laquelle la gendarmerie n’a d’ailleurs pas pris en compte la plainte de Joëlle. Avant qu’une loi nous protège, il existe cependant une solution : demander à son opérateur d’être placé sur liste rouge, et/ou sur une liste anti-prospection téléphonique. Et bien sûr, de manière générale, si vous ne connaissez pas le numéro qui essaye de vous joindre, vous pouvez toujours vérifier sur l’Annuaire Inversé de qui il s’agit !

Lisez aussi :

Les numéros de téléphone à 14 chiffres

Comment bloquer un numéro de téléphone sur iPhone?

Votre téléphone portable est-il sur écoute?

Publié le

Réagir à cet article