Actualités annuaire inversé

Un hacker de 20 ans pirate 17.000 téléphones portables

Le verdict est tombé : 1 an d’emprisonnement, dont six mois fermes. La jeunesse de Dylan, ligne de défense du jeune hacker amiénois, ne lui aura pas épargné les foudres du président du tribunal. Le juge s’est en effet engagé à connaître le degré de conscience du jeune homme et l’a lourdement condamné.

6 mois fermes pour un vol de 4.000 euros : une peine de principe

Le virus créé par Dylan, appelé Faremarkt, est implanté dans des logiciels gratuits disponibles sur Internet. Une fois les logiciels téléchargés et les fichiers exécutés, le virus ordonne au téléphone portable de la victime de composer des numéros surtaxés et d’envoyer des SMS codés permettant d’effectuer des prélèvements par micro-paiements. Un système complexe que le jeune homme a reconnu avoir créé autant pour la « beauté du geste » que pour l’appât du gain. Les sommes prélevées par ce dernier sont en effet si minimes (4.000 euros de gain pour 17.000 smartphones piratés) que personne ne s’est porté partie civile : ni les victimes, ni leurs opérateurs…

La lourdeur de la peine vient donc plus d’une mesure d’exemple que d’un réel préjudice financier. L’avocate de Dylan, Florence Brochard-Bédier, l’explique : « Le tribunal a malheureusement pris en compte le fait que le virus continue de perdurer et qu’on n’arrive pas aujourd’hui à y mettre fin. »

Quels sont les dangers si mon smartphone se fait hacker ?

Les experts estiment que le nombre de menaces informatiques liées aux smartphones a doublé en un an. La raison de cet expansion vient en partie du fait que les hackers, bien entraînés par leur travail de sabotage sur ordinateurs, s’adaptent vite et sont ensuite beaucoup plus rapides et performants sur smartphones.

La généralisation du système d’exploitation Android, contenant de nombreuses brèches, a permis le développement du nombre de virus en circulation. La firme Google, qui commercialise le système, affirme se sentir concernée par le problème et œuvrer à trouver une solution rapidement.

Les risques d’un piratage de smartphone incluent communément le vol de coordonnées, personnelles ou professionnelles, la coupure de réseau, le vol d’informations personnelles et le transfert de virus. Dans des cas plus rares, mais répertoriés, il est possible d’utiliser le téléphone comme micro ou caméra, enregistrant les conversations de l’utilisateur ou actionnant l’appareil photo et la webcam, tout en affichant une apparente inactivité.

Afin de vous prémunir contre ce type d’attaque, consultez notre article au sujet des moyens de défense contre les virus informatiques s’attaquant aux smartphones.

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article




gloubionekanobine Posté le
Le problème vient aussi du fait qu'il n'y a aucune prévention sur le piratage auprès des jeunes et que les opérateurs et fabricants de téléphone sont complètement incompétents en matière de protection contre le hack.... Vous voulez un ordi sure ? Un Téléphone sûr ? à 100 % en tenant compte de l'erreur humaine ça n'existe pas... En revanche fuyez window et derivé, idem android... Utilisez Linux ordi ou téléphone !!!! Bien a vous et cordialement.
macha Posté le
on m appelle en permanence avec ce numéro 0119705355 et j arrive pas a savoir qui c 'est ?
ginou Posté le
Je me suis retrouvée avec 5 messages les uns plus grossiers au fur et à mesure. Comment puis-je faire pour ne plus avoir ce genre de désagrément ?
Jean 57 Posté le
C'est de la rigolade, les hackers sont si nombreux qu'un grand nombre de personnes ignorantes de leurs droits se font voler et ne portent pas plainte, pensant que c'est inutile. Le plus fort c'est que les distributeurs en profitent par exemple sur les numéros surtaxés, ils prennent leur marge équivalent d'un recel. Je me suis fait vider mon téléphone portable, alors que je m'en servait pas, mais avais eu un sms la veille par un numéro pourri venant d'une maison de jeux (0899561844) 49' de communication sans que n'aie manipulé mon téléphone.Coût 50 E