Actualités annuaire inversé

Trois présidents français ont été mis sur écoute par les Etats-Unis

|    Partager

C’est un véritable coup de tonnerre qui a fait trembler l’Elysée. Selon des documents de WikiLeaks, les Etats-Unis ont espionné pendant près de 10 ans les présidents de la République Française. La NSA, les services de renseignements américains, aurait placé sur écoute les téléphones personnels de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, ainsi que ceux de leurs principaux collaborateurs. Ces documents autrefois classés « Top Secret » révèlent aujourd’hui les coulisses de la vie diplomatique internationale. De quoi inquiéter tous les chefs d’Etats du monde.

Que révèlent les documents de la NSA ?

En tout ce sont cinq rapports qui relatent les écoutes de la NSA de 2006 à 2012. Les documents recensent les numéros de téléphone des présidents, de leurs conseillers, mais aussi des téléphones fixes des ministères des Finances et de l’Agriculture.

Grâce à ces écoutes, les espions américains ont notamment découvert que Nicolas Sarkozy s’était placé en « sauveur du monde » lors de la crise des subprimes en 2008. Dans leur compte rendu, les américains ont écrit que le président s'était vu comme « le seul homme capable de résoudre la crise financière » qui secouait alors le monde.

La note la plus récente date de 2012. Elle rapporte que François Hollande organisait des réunions secrètes avec l’opposition allemande pour discuter de la possible sortie de la Grèce de la zone euro. Une révélation qui ne devrait pas faire plaisir à la chancelière Angela Merkel…

La France sur écoute, comment est-ce possible ?

Les écoutes de la NSA posent de nombreuses questions et en premier celle de savoir si les téléphones de nos présidents sont suffisamment sécurisés. De nombreux responsables de la sécurité et de la surveillance du territoire dénoncent le fait que les trois présidents français aient tardé à se doter de téléphone sûrs. Si les smartphones BlackBerry cryptés sont légions à l’Elysée, il n’en demeure pas moins que les contenus des communications chiffrées sont hébergés sur des serveurs… américains !

Le seul a s’être réellement soucié de sa sécurité est Nicolas Sarkozy qui a opté pour le téléphone ultrasécurisé de Thales baptisé « Teorem ». Mais au vue des déclarations de Wikileaks, les américains sont parvenus à décrypter son chiffrement en 2010. Il faut dire que les grandes oreilles américaines ne lésinent pas sur les moyens pour écouter les grands dirigeants de ce monde.

 

Lisez aussi : 

Blackphone, le téléphone anti-espionnage

Votre téléphone vous espionne-t-il ?

Facebook, super espion ? Protégez vos données personnelles !

Publié le

Réagir à cet article