Actualités annuaire inversé

Téléphonie mobile: les prix sont en chute libre!

L’UFC Que Choisir avait bien raison. Il y a quelques mois, l’association de défense des consommateurs affirmait que l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie mobile avait été une aubaine pour les Français puisque l’opérateur leur avait permis d’économiser près de 7 milliards d’euros. Ce constat est aujourd’hui appuyé par rapport de l’ARCEP. Selon le gendarme des Télécoms, le prix de nos abonnements a chuté de plus de 27 % depuis que Free Mobile a déclaré la guerre aux forfaits trop élevés.

Les Français, grands gagnants de la baisse des prix

En lançant son forfait tout illimité à moins de 20 euros par mois, Free Mobile se doutait-il à quel point il allait faire exploser les offres de téléphonie mobile ? En effet l’arrivée, il y a deux ans, de ce quatrième opérateur a forcé les autres acteurs du marché a proposer une pléthore d’offres illimitées, calibrées à tous les types d’utilisateurs et à toutes les bourses. Conséquence : les prix des forfaits ont baissé de façon spectaculaire et les Français payent leur forfait 27 % moins cher qu’en 2012. Une excellente nouvelle donc pour le portefeuille des usagers.

Conséquence ou pas de ce phénomène, le rapport de l’ARCEP indique également que les Français téléphonent davantage avec une consommation en « voix » qui augmente pour la première fois depuis 2007 pour atteindre en moyenne 3 heures 15 minutes d’appels par mois. Quant au nombre de SMS envoyés, il stagne pour la première fois depuis des années au profit de la communication sur Internet notamment via les emails, les réseaux sociaux et les applications de messageries instantanées. 

Des opérateurs téléphoniques fragilisés

Mais si les Français téléphonent plus et moins cher, il existe toutefois un revers à la médaille. En effet, la chute des prix de nos forfaits rogne les revenus des opérateurs et ces derniers se retrouvent de plus en plus fragilisés. Le premier d’entre eux à payer l’addition est Bouygues Télécom, candidat malheureux au rachat de SFR face à Numericable.

L’opérateur étudie aujourd’hui la suppression de quelques 1 500 emplois et vient de lancer un plan d’économie de 300 millions d’euros. Pour sortir de cette mauvaise passe, l’opérateur songerait même à se rapprocher d’Orange. Le retour à trois opérateurs pourrait ainsi donner un sérieux coup à la baisse des prix des forfaits qui seraient nécessairement moins attractifs pour nos bourses. Mais il en va sans doute de la survie des grands opérateurs téléphoniques en France. 

 

Lisez aussi : 

Free tire la couverture

Google, bientôt opérateur téléphonique ?

Et le prix du meilleur opérateur téléphonique est remis à...

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article




GeekBoy Posté le
Free a bien fait sa révolution et les autres opérateurs doivent d'aligner
Potryx Posté le
On aura beau dire, l'arrivée sur le marché de Free à changé la donne ! Alors certes, les opérateurs installés sont peut-être "moins de dividendes", mais c'est nous, les consommateurs, qui en bénéficient au final !