Actualités annuaire inversé

Téléphoner dans l’avion, c’est désormais possible

|    Partager

La mythique phrase des stewards au décollage « Mesdames, Messieurs, veillez à bien accrocher votre ceinture et à éteindre vos téléphones portables » ne sera bientôt qu’un souvenir. En effet, jusqu’à présent, les passagers qui embarquaient dans un avion étaient priés de mettre leur mobile en mode avion, ce qui les empêchait de passer des communications ou de surfer sur Internet. Mais ce temps est désormais révolu. L’Europe vient d’accorder le droit d’utiliser son téléphone portable durant toute la durée d’un vol. Une nouvelle qui devrait réjouir tous les accros du smartphone qui pourront désormais passer des coups de fil, envoyer des SMS ou lire leur emails confortablement installés sur leur siège.

Téléphoner dans l’avion : un acte sans danger ?

Pour l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA), il n’y a désormais aucun risque à utiliser un smartphone à bord d’un avion, y compris lors des phases de décollage ou d’atterrissage. Une observation qui concerne tous les terminaux électroniques à savoir les ordinateurs portables, les tablettes, les consoles, les liseuses et les baladeurs. C’est d’ailleurs pour cela que l’Europe a donc décidé d’accorder le droit d’utiliser ces appareils pendant toute la durée du vol.

Mais avant que les passagers puissent téléphoner sans crainte dans l’avion, les compagnies aériennes seront tenues de réaliser une enquête de sécurité afin de mesurer l’impact du mobile sur les signaux de transmission à leur bord. En fonction des résultats, elle autoriseront ou non l’usage des smartphones et dans l’affirmative, elles devront donc installer des antennes-relais sur leur airbus ou de leur Boeing.

Téléphone dans l’avion : oui, mais…

… il sera toujours interdit de pianoter sur son smartphone pendant que les consignes de sécurité à bord sont données. Pendant quelques minutes, tous les passagers devront accorder toute leur attention aux hôtesses de l’air et non pas passer un coup de téléphone ou écouter de la musique.

Qui dit téléphoner à bord d’un avion, dit évidemment réseau mobile ! Les compagnies aériennes pourraient donc proposer leur propre réseau pour permettre à leurs passagers de passer des appels, recevoir des SMS ou utiliser Internet. Elles pourront donc déterminer leurs tarifs, qu’on imagine élevés et sans doute proches des prix déjà proposés par les opérateurs téléphoniques pour les communications passées depuis l’étranger. Par exemple, la compagnie Air France propose déjà un service « Wifi à bord » dans certains de ses avions. Son prix ? 20 euros pour utiliser Internet lors d’un long courrier soit le prix d’un mois de forfait chez Free Mobile

Mais pouvoir téléphoner à plus de 3 000 pieds d’altitude a t-il un prix ? Pour certains celui de la tranquillité…

 

Lisez aussi :

Ryanair : quand vos SMS s'envoient en l'air

Votre dernier SMS...

Un forfait téléphonique à moins de 20 euros

Publié le

Réagir à cet article