Actualités annuaire inversé

SFR ment-il dans ses publicités?

|    Partager

Sur la 4G, SFR a mis le paquet ! A la télévision, à la radio, sur les abribus, dans le métro ou dans les pages de magazines, les publicités ventant les mérites de son réseau sont partout…  L’opérateur téléphonique s’est même offert les services de l’acteur et humoriste Gad Elmaleh pour nous faire succomber à son réseau 4G qu’il qualifie de « plus complet ». Mais les publicités de l’opérateur disent-elles la vérité ? Pour l’association Familles rurales la réponse est sans appel...

 

Que reproche Familles Rurales à l’opérateur SFR ?

Familles rurales accuse SFR de délivrer une information trompeuse sur l’étendue de son réseau 4G en France. Selon l’association, l’opérateur téléphonique laisse entendre dans ses publicités que son offre est accessible sur une plus grande partie du territoire qu’elle ne l’est dans la réalité. Ainsi, certains clients ont souscrit à un abonnement 4G alors que SFR savait que cette technologie n’était pas disponible sur leur lieu de résidence.  

Face à ces supposés mensonges, l’association a donc décidé de constituer une action de groupe. Inspirée des class actions aux Etats-Unis, celle-ci permet à un groupement de personnes d’intenter une action en justice contre une institution ou une entreprise.

SFR devra donc répondre de ses actes devant un tribunal. Familles rurales espère ainsi que les consommateurs, qui ont dû s’équiper d’un smartphone 4G sans pouvoir s’en servir pleinement, soient remboursés par l’opérateur. Pour l’heure, SFR se refuse à tout commentaire…

L'opérateur téléphonique SFR n’en est pas à son coup d’essai

Ce n’est pas la première fois que SFR est épinglé par une association. Il y a deux ans, au moment du lancement de la 4G en France, UFC Que Choisir avait également reproché à l’opérateur de mentir sur l’étendu de son réseau. A l’époque, SFR, comme Orange, se targuaient de posséder un réseau couvrant 100 % de Paris. Hors, un test de l’association, réalisé dans les rues parisiennes, avait révélé que l’opérateur ne couvrait en réalité que 75 % de la capitale.

Ce décalage entre publicité et réalité avait donc poussé l’association à porter plainte contre SFR. Voilà qui  ne devrait pas jouer en la faveur de l’entreprise. Toujours est-il que le verdict sera attendu dans les mois voire les années à venir. Qui sait, à ce moment, vous serez peut-être même passé à la 5G !

 

Lisez aussi :

Free Mobile : sa 3G couvre trois français sur 4

Et le prix du meilleur opérateur téléphonique est remis à...

SFR passe aux mains de Numericable

Publié le

Réagir à cet article