Actualités annuaire inversé

"Rançongiciel": la nouvelle arnaque qui s’attaque à nos smartphones

|    Partager

Les hackers ne manquent pas de toupet ! On savait qu’ils était capables de s’introduire dans nos smartphones, via un SMS ou un email, pour subtiliser nos coordonnées bancaires. On savait également que certains nous espionnaient à l’aide du système de géolocalisation de nos appareils high-tech. Mais aujourd’hui, ils font encore plus fort en inventant un logiciel capable de prendre le contrôle de notre téléphone, de notre tablette et même de notre ordinateur.

Comment fonctionne l’arnaque « Rançongiciel » ?

En anglais, on l’appelle « ransomwares ». En France, on a préféré la baptiser « rançongiciel ». Toujours est-il que cette arnaque fait de plus en plus de ravages selon le rapport annuel d’une société américaine. L’an dernier, elle a même bondit de plus de 113 %. Mais de quoi s’agit-il ? 

Mis au point par des hackers, cette arnaque prend la forme d’un logiciel malveillant envoyé aux victimes via email. Lorsqu’une personne mord à l’hameçon en cliquant sur un faux lien par exemple, ce logiciel prend le contrôle de son téléphone, de sa tablette tactile ou de son ordinateur. Les escrocs prennent alors contact avec leur proie et réclame de l’argent pour cesser cette irruption. 

Il existe également une variante dite « cryptolocker » qui va jusqu’à retenir en otage toutes les données personnelles (mot de passe, coordonnées bancaires, contacts…) d’une cible. Cette arnaque a fait 45 fois plus de victimes en 2014 que l’année dernière. Un vrai fléau est en train de naître…

2014, l’année record de la cybercriminalité 

Si cette arnaque fait fureur, elle n’est malheureusement pas la seule. D’une manière générale, la cybercriminalité mondiale s’est encore accrue en 2014 avec la création de 300 millions de nouveaux programmes malveillants soit plus près d’un million par jour ! Les premières victimes ? Les grandes entreprises, comme la Française des Jeux ou SFR, qui voient leur réseaux infiltrés par des hackers.

Si ces attaques ont particulièrement lieu aux Etats-Unis, en Chine ou en Inde, la France vient de progresser d’un rang et est aujourd’hui le 14e pays dans le monde et le 6e européen où la cybercrimanilié fait le plus de ravage.

Les spécificités de l’hexagone ? Les escrocs attaquent leurs victimes via le phishing ou les arnaques sur les réseaux sociaux. Soyez donc très prudent lorsque vous utilisez Facebook ou que vous recevez un SMS d’un numéro que vous ne connaissez pas. Vous pourriez avoir une très mauvaise surprise…

 

Lisez aussi :

Protégez votre téléphone contre les cyber-attaques

Pourquoi avoir un antivirus sur son smartphone Android ?

Le "vishing" : une nouvelle arnaque téléphonique

Publié le

Réagir à cet article