Actualités annuaire inversé

Pour être heureux, éteignez votre téléphone portable !

Qu’est-ce que le bonheur ? Pour certains, le concept est souvent confondu avec celui de la joie et des sensations fugaces de plénitude jouissive. Pourtant, le bonheur est bien plus simple mais aussi bien plus humble que cela. Le bonheur, c’est la pleine sérénité. Or, dans un monde où le téléphone portable est roi, difficile d’atteindre un plein niveau de quiétude car comment s’adonner à la méditation sans recevoir toutes les 10 minutes un SMS, un email ou un appel ? D’autant plus que les utilisateurs n’ont pas besoin d’amis ou de relations pour être constamment sollicités…

Une addiction au téléphone portable entretenue par la société de consommation

S’il n’y avait que vos amis ou vos collègues de travail qui vous poussaient à rester connecté... Seulement voilà : les opérateurs téléphoniques à l’image d’Orange et de ses séries web, de SFR et de ses mini-films, ou les fabricants de tablettes et de smartphones tels qu’Apple ou Samsung et leurs multiples applications nous poussent constamment à utiliser notre téléphone en toute circonstance. Même les banques s’y mettent elles aussi en introduisant peu à peu le paiement sécurisé par téléphone.

Le téléphone portable est devenu l’outil du quotidien indispensable. Pas facile d’y échapper. Progressivement, la société permet de nous accoler un GPS permanent qui n’a pas pour but de savoir où nous allons, mais où nous sommes. Pour peu que nous abandonnions notre téléphone plus de 5 minutes et certains d’entre nous ressentent déjà l’impression d’avoir été rayés de la carte ! D'ailleurs, d'après un sondage auprès de 1.500 Français en 2012, 22% des personnes interrogées déclaraient ne pas pourvoir se passer plus d'une journée de leur téléphone portable.

Une accoutumance dangereuse à la téléphonie mobile

Chez les plus jeunes, la téléphonie-mania a des conséquences plus désastreuses. Elle provoque par exemple des sensations pathologiques de « vibrations fantômes ». On entend le téléphone vibrer alors que ce dernier est silencieux. On se met à prier le téléphone pour qu’il sonne comme on prierait dans une église pour demander une faveur. Pire, on passe sa soirée avec des amis à écrire à d’autres amis en oubliant finalement de vivre l’essentiel avec des êtres vivants de chairs et d’os. Jamais la formule « apprendre à déconnecter » n’a eu une telle importance sociale. Apprendre à revivre sereinement et accepter de ne pas être toujours joignable.

Et si c’était cela le bonheur au 21e siècle ?! Avez-vous participé ce 6 février à la journée mondiale sans téléphone portable, initiée par Phil Marso, l'auteur du premier roman rédigé en langage SMS ? Comptez-vous y participer un jour ? Pour terminer, seriez-vous capable d'éteindre votre téléphone portable toute une journée ? Si oui, faites-nous part de votre expérience ci-dessous, en réagissant à cet article. Et si votre réponse est négative, indiquez-nous en quelques mots la relation privilégiée entre votre smartphone et... vous !

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article




aniece Posté le
J'ai déjà essayé. Une journée sans portable ça donne l'occasion de profiter des moments précieux avec nos proches et de s'occuper de pleins d’activités au lieu rester connecter sur nos smartphones.
Quarantenaire Posté le
C'est tellement bon ... quand mon tel est arrêté ... Je commence à m'en éloigner de plus en plus. Je fais encore parti de cette génération qui a connu l'avant GSM et l'avant internet. Les gens ne savent plus prendre un rendez vous simplement, on doit toujours justifier d'où l'on est et ce que l'on fait. Ils savent de moins en moins écrire également... Quant à l'impact sur l'environnement si l'on pouvait visualiser ces ondes, je pense qu'il y aurait de quoi paniquer . La dernière fois j’étais dans le TGV et j'observais les usagers, si l'on devait compter le nombre de personnes connectés, quand on sait que les GSM multiplies la puissance émise lorsqu'ils recherchent le réseau. On a peux de mal à imaginer ce que l'on se prend dans la tête .... Mais bon c'est les progrès de notre société, dans laquelle il faut à tout prix consommer et posséder, les profits sont plus important que les enjeux de santé publique. On ne peux pas y échapper, entre ça et le WIFI des voisins .
JeanMich Posté le
75% des ados accros au tél portable..
karinette Posté le
Ôui, sur une île déserte, je pourrais tenir sans téléphone.
kevin11 Posté le
ça fait vibreur aussi
Loulou Posté le
ça fait aussi montre et réveil matin, lampe de poche ou radio
MarcelBasR Posté le
A votre avis, combien de fois par jour un Français consulte-t-il en moyenne son téléphone portable ? 150 fois !!! Rien que ça !
félix Posté le
Une journée sans mon portable ? Mêm pas en rêve !