Actualités annuaire inversé

Numéros surtaxés: il y a du changement!

|    Partager

Votre banque, la météo, les allocations familiales, Pôle emploi, la SNCF, votre assureur… tous ont succombé aux numéros surtaxés. Pour les joindre, nous devons donc tous mettre la main au porte-monnaie. Mais problème : on ne sait jamais réellement combien ils vont nous coûter. Pour protéger le consommateur, l’ARCEP a donc simplifié au maximum la grille tarifaire de ces numéros. Voici donc les grandes nouveautés décidées par le gendarme des télécoms :

Plus de lisibilité sur les numéros surtaxés 

Adieu numéros Vert, Azur, Indigo, Audiotel et Cristal ! Depuis le 1er octobre, il n’existe plus que trois familles de numéros surtaxés et donc plus que trois tarifs reconnaissables à un nouveau code couleur :

- Le numéro gratuit et vert comprenant les numéros allant de 0800 à 0805 et qui est 100 % gratuit.

- Le numéro banalisé et gris comprenant les numéros de téléphone allant de 0806 à 0809. Avec lui, le service est gratuit, mais votre appel peut être facturé par votre opérateur.

- Le numéro majoré et magenta qui lui est totalement surtaxé. Il concerne les numéros débutants par 081, 082 et 0899.

Aujourd’hui, lorsque vous appelez un numéro surtaxé, vous payez deux services : le coût de l’appel déterminé par votre opérateur et le prix du service déterminé par l’entreprise ou l’administration. Désormais, ces deux éléments devront clairement être identifiés sur votre facture avec la mention (C) pour le prix de l’appel et (S) pour celui du service.

Mobile, fixe : même tarifs !

L’autre grande nouveauté décidée par l’ARCEP concerne le mobile. Auparavant, les numéros débutants par 0801 ou ceux à quatre chiffres comme par exemple celui de l’Assurance Maladie en 3646, étaient surtaxés par rapport au fixe. Le comble était que certains numéros d’appels gratuits, dont les fameux 0800, ne l’étaient que si on les composait depuis un téléphone fixe. Certains opérateurs mobiles les comptaient parfois comme des communications hors-forfaits et donc payantes si on les utilisait depuis un téléphone portable.

Heureusement la réforme de l’ARCEP met fin à ce problème. Aujourd’hui, les appels vers des numéros surtaxés passés depuis un smartphone ne seront plus comptés comme un hors-forfait pour les abonnés qui ont souscrit à un forfait illimité. Quant à ceux qui utilisent une carte prépayée, ils seront facturés au prix d’une communication normale. Fini donc les mauvaises surprises sur les factures téléphoniques !

 

Lisez aussi :

5 règles d'or pour réduire sa facture téléphonique

Numéros surtaxés : tous les tarifs 

Victime du 0899 ? Pas de ça chez Free !

Publié le

Réagir à cet article