Actualités annuaire inversé

Les incubateurs, pour accoucher d’un projet viable !

|    Partager

Plus spécifiquement, l’incubation désigne le processus d’accompagnement d’un projet. De l’idée initiale à la création d’entreprise, les incubateurs peuvent même dans certains cas accorder des avances aux créateurs d’entreprises ayant recourt à des prestations d’experts. Depuis le 12 juillet 1999, les incubateurs bénéficient en France d’un statut officiel.

0bjectifs

Selon la start-up et l’incubateur ad-hoc dont la liste peut être consultée sur l’annuaire inversé, les services proposés sont variés. Elaboration du business plan. Constitution d’équipes autour du projet (collaborateurs, industriels…). Conseils juridiques, fiscaux, financiers, commerciaux… Orientations spécifiques et ciblées (experts, études de marché…). Recherche de financement et montage du dossier. L’accompagnement se fait tout au long de la formation du projet et parfois même quelques mois après son lancement.

Les incubateurs se distinguent entre eux selon leurs services et leur vocation. Dans une société où la création d’entreprise est encouragée, Paris n’est pas en reste. La ville propose sur le site de la Mairie de Paris une liste d’incubateurs divers avec en particulier l’incubateur « Pépinière 27 » créé dans le 11ème arrondissement ; fleuron de l’innovation en Ile-de-France. Fidèles à leur rôle étendu, les régions promeuvent essentiellement les incubateurs d’intérêt général. Paris, premier pôle français d’enseignement supérieur et de recherche, soutient par exemple particulièrement les incubateurs liés à la recherche et au développement. Mais le monde de l’incubation est en pratique bien plus diversifié et répond également aux attentes très spécifiques et techniques.

Portraits des incubés

Bien talentueux sera le peintre psychologique capable de brosser un portrait type de l’incubé tant les prestations des incubateurs sont variées. Les incubateurs peuvent ainsi valoriser les projets liés au numérique ; à la traçabilité des produits ; à l’ingénierie industrielle ; à la mode et au design ; aux recherches contre certaines maladies ; aux télécoms et Internet ; à la recherche publique

Les grandes écoles de commerce et d’ingénieurs sont déjà depuis longtemps aguerries au concept d’incubateur. Elles ont mis en place des incubateurs qui accompagnent ainsi les projets de leurs étudiants, jeunes diplômés et anciens élèves. C’est pourquoi l’on trouve des réseaux d’incubateurs au sein d’écoles prestigieuses à l’instar de l’ESSEC, HEC, ESCP, l’Ecole Centrale… Certains incubateurs sont financés directement par l’Etat, voire par la Commission Européenne. D’autres, en échange de leurs prestations, peuvent prendre part au capital des sociétés qu’elles soutiennent ou trouver un financement auprès d’autres acteurs de l’innovation.

Finalement, l’incubateur n’est-il pas le prolongement moderne de la maïeutique de Socrate ?


Paris veut devenir la championne des Start-Up par Challenges

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article