Actualités annuaire inversé

Les bugs de Free

|    Partager

Être un grand opérateur de téléphonie mobile, c’est aussi, et surtout, comme son nom l’indique, être un « opérateur ». Il ne suffit pas de proposer des offres alléchantes, encore faut-il être sûr de bien pouvoir toutes les honorer en garantissant aux usagers un réseau téléphonique de qualité et donc fiable. Si l’entrée fracassante de Free et son buzz retentissant a sonné quelque peu ses concurrents et surtout Orange, SFR et Bouygues, ce succès n’est pas exempt de quelques taches que Free tente de gommer au plus vite. Il en va évidemment de son implantation à long terme.

Le buzz de Free réussi

Grâce à Free, l’usage du téléphone portable dépasse largement celui du téléphone fixe. Terminé ces longues disputes en famille quand l’un des membres monopolisait des heures durant la ligne. Ne suivez pas mon regard. Vous savez très bien que je parle de tous ceux qui ont dépassé ou approchent la quarantaine aujourd’hui et qui faisaient exploser les factures téléphoniques de leurs parents dans les années 1980. La téléphonie mobile, c’est près de 30 milliards de minutes d’appels au deuxième trimestre 2012. Avec ses forfaits illimités et sans engagement, Free n’est pas étranger à ces chiffres impressionnants.

Le bug de Free contenu

Les préoccupations actuelles de l’opérateur de téléphonie fraîchement arrivé portent surtout sur les problèmes de connexions à Internet via un mobile. Les habitants d’Île-de-France sont les principaux touchés. Ralentissement ou connexion impossible, les utilisateurs de Free victimes ne cachent pas leur mécontentement. Ils n’ont pas changé d’opérateur pour un réseau défaillant. Si Free n’a pas encore communiqué sur l’événement, ses concurrents ne se privent pas de le faire à sa place. Toutefois, la prudence est de mise en ce domaine car nul n’est à l’abri du problème technique. Orange et son bug du 07 juillet 2012 en sait quelque chose. Est-ce une raison pour Free de laisser ses usagers sans nouvelles ?

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article