Actualités annuaire inversé

Le Niantic Project : une leçon de pub, par Google

|    Partager

S’agit-il d’un complot planétaire, d’un jeu, d’une pub ? Sans doute un peu des trois. Beaucoup de campagnes publicitaires sont obscures, mais c’est bien la première fois qu’une entreprise en fait son argument de vente. Revenons sur le Niantic Project et tentons de décrypter ce buzz.

Quand SF renvoie à San Francisco aussi bien qu’à Science-Fiction

Niantic, c’était le nom d’un des bateaux qui permit la colonisation et l’expansion de la ville de San Francisco. Aujourd’hui, c’est aussi le nom d’un vaste projet lancé par Google qui semble avoir un rapport direct avec la réalité augmentée.

Le 29 juillet 2012, un homme répondant au nom de Ben Jackland commence à publier sur Youtube des vidéos au sujet d’un téléphone mystérieux, acheté sur Internet. L’appareil en question ne fonctionne pas mais reçoit tout de même des appels et affiche spontanément des bulles informatives au sujet des lieux où passe son propriétaire, alors même qu’il est éteint et qu’il n’a plus de carte SIM. En le démontant, Ben Jackland tombe sur un composant imprimé d’un curieux N : le symbole de Niantic.

Le 1er novembre apparait le site NianticProject.com, sur lequel est dévoilé chaque jour un nouvel indice concernant la nature du projet secret. On y trouve toutes sortes de documents, depuis des images et schémas obscurs jusqu’à des extraits de documents classifiés.

De quoi régaler aussi bien les complotistes que les amateurs de jeux grandeur nature

Un groupe non négligeable d’internautes s’est pris au jeu, et a rassemblé les informations au sujet du Niantic Project sur un wiki.

Seule chose certaine à ce jour, le projet est une opération promotionnelle. Mais pour quoi ? Field Trip, la dernière application géolocalisante de Google ? Le lancement prochain des Google Glass ? Ou encore… le jeu Ingress ?

Ce dernier, actuellement uniquement jouable sur invitation d’Ingress, serait un des premiers MMO de Reality Game. Les joueurs sont divisés en deux équipes (les Illuminés et la Résistance) qui ont pour but de contrôler un maximum de territoires. Réels. Pour ce faire, il faut se rendre en des endroits clés qui font office de « points d’énergie » en utilisant la carte fournie par le jeu, ces points pouvant être des monuments ou des lieux de votre quotidien. Le scénario du jeu, inspiré du travail du réalisateur de Lost JJ Abrams, propose donc une vraie révolution : sortir les gamers de leurs fauteuils.

Au final, personne ne sait encore si le buzz autour du Niantic Project est destiné à promouvoir un des trois produits Google cités ci-dessus. Dans tous les cas, l’opération est déjà une réussite, le seul risque étant que le buzz se retourne contre Google si la révélation finale n’est pas à la hauteur des fans du projet.

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article