Actualités annuaire inversé

La révolution du téléphone portable dans les favelas

|    Partager

Au Brésil, on montre toujours les favelas du doigt pour dénoncer les îlots parfois de non droit du pays, là où la délinquance prend racine, là où les espoirs semblent perdus. Pourtant, les habitants des favelas ne sont pas tous aussi pessimistes. Pour preuve, le degré de connectivité des habitants des lieux qui ne sont en rien coupés du monde. Là où le téléphone portable est souvent un gadget de luxe dans les pays occidentaux, au Brésil, le mobile est aussi un facteur de développement social et une arme de mobilisation massive. Twitter, Facebook… Les Brésiliens sont plus que jamais sur les réseaux sociaux, quelle que soit leur extraction sociale.

Téléphonie mobile : le quotidien numérique des favelas

Quand quelque chose ne va pas dans une favela, certaines personnes n’hésitent pas à prendre des photos et à les partager sur les réseaux sociaux, en particulier sur Twitter. On s’adresse directement à sa communauté ou aux autorités responsables, telles qu’aux gouverneurs de régions, par exemple. L’impact est immédiat et les répercussions parfois tangibles.

Dans les favelas, les utilisateurs zélés de smartphones et autres appareils numériques se servent de leurs outils média pour faire parler d’eux et pour mobiliser l’opinion publique. Les manifestations massives au Brésil contre les coûts pharamineux du mondial 2014 ou pour l’amélioration des services publics dans le pays ont été largement relayées par mobiles et par Internet.

Contre la marginalisation numérique

Bien entendu, le numérique bénéficie aussi aux trafiquants de drogue mais ce ne sont heureusement pas les seuls à en profiter. Le Wifi s’installe dans les favelas et la vente des smartphones explosent dans tout le pays surtout depuis la possibilité de les acquérir à crédit. Les favelas qui n’avaient pas même de ligne fixe il y a encore 15 ans retrouvent désormais le contact indispensable avec l’extérieur. Les collines ne sont plus un obstacle à l’équipement et à la réception d’appels et de SMS.

La technologie des mobiles permet de rassembler les communautés et de rapprocher les villes entre elles. Les téléphones portables ne suffiront pas à réduire la misère mais ils ouvrent en tous cas une porte vers le monde d’aujourd’hui. Un monde où le numérique sera sans doute le mot-clef des historiens de demain pour désigner le siècle.

Lisez aussi :

S’émanciper grâce au téléphone portable : l’alphabétisation

Appelez-vous parfois à l'étranger ?

Au Cameroun, le «numéro de la mort» terrorise la population

Publié le

Réagir à cet article