Actualités annuaire inversé

La Free seduction

|    Partager

4ème opérateur de téléphonie mobile, Free ne pouvait demeurer en reste par rapport à ses trois principaux concurrents que sont Orange, Bouygues et SFR. Jusqu’à présent, l’entreprise dirigée d’une main de maître par Xavier Niel ne propose pas d’offres de téléphonie mobile spécifiquement dirigées vers les entreprises et en particulier celles de moins de 500 salariés. Mais les choses sont en train de changer et il se pourrait que dans un avenir proche les professionnels choisissent Free comme réseau principal de téléphonie. Avec son nouveau Free center en plein Paris, la marque entre définitivement dans la cour des grands et certainement dans le portefeuille des petites entreprises…

Le changement est simple comme un coup de fil

Après les particuliers, Free Mobile vise prioritairement les entreprises de moins de 500 salariés. Pour le moment, Orange, qui couvre 50% des besoins, n’est pas encore fondamentalement menacée mais les lignes – téléphoniques – bougent…

Principale cible de Free dans l’univers des PME et TPE, les offres « pro-perso ». Les offres que les professionnels de petites entreprises souscrivent généralement pour leur usage personnel et professionnel. Plus de 3 millions de consommateurs sont dans le viseur du nouvel ogre opérateur. Les sondages effectués jusqu’à présent vont dans ce sens, mais ce sont les chiffres de fin d’année qui témoigneront du succès ou non de Free dans ce domaine.

L’inertie est pour le moment de mise dans ce marché spécifique

Les nouvelles dispositions de Free ne font pas encore trembler la concurrence, mais tous restent vigilants. Les principaux concurrents n’hésitent pas à pointer du doigt les problèmes de réseau de Free, son service après-vente selon leurs dires insatisfaisant et surtout son manque de boutiques en France et donc de proximité. Argument de taille pour les particuliers-professionnels qui téléphonent volontiers à l’étranger, Free ne propose aucune offre  de roaming Wifi contrairement aux autres grands opérateurs. Concrètement, Free ne touche aujourd’hui que 4% des entreprises de moins de 50 salariés. La route vers les PME est encore longue…

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article