Actualités annuaire inversé

Facebook et les opérateurs mobiles

|    Partager

Un beau jour, les réseaux sociaux sont venus mettre de la vie dans le monde virtuel des opérateurs mobiles. Facebook s’est converti en répertoire moderne d’une communauté non plus seulement de proches et d’amis, mais de fans ! Exit le cousin pénible ou la belle-mère envahissante. Certes, on les retrouvera peut-être sur Facebook, ou FB pour les intimes, car on n’est jamais à l’abri d’un poke ou d’une demande d’ami, mais sur les réseaux sociaux des opérateurs, alors là, les fans sont vraiment entre eux.

Tu connais le contrôle du direct mis en place par SFR ? Non ? Quel dommage…On ajouterait presque un smiley J caractéristique de l’écriture contemporaine, en concurrence directe avec les hiéroglyphes antiques. Mais ici, le pharaon, c’est Facebook. Et ses sujets se battent pour en obtenir les grâces et accroître leur popularité. Bien entendu, quand on parle de communautés sur FB, on ne parle pas de tous les services et professionnels qui gravitent autour des opérateurs mobiles et qu’il faudra aller chercher, non pas sur les réseaux sociaux, mais tout simplement sans l’annuaire !

 

Le réseau ressert la toile

Depuis la naissance d’Internet, le concept de « toile », ou de web, pour reprendre la terminologie anglo-saxonne,  n’a jamais été aussi authentique. En développant les réseaux sociaux, les opérateurs mobiles tissent de nouveaux liens avec leurs clients et cherchent à les agripper fermement à leur sphère.

Avec plus de 2.000.000 de fans, les principaux opérateurs de téléphonie mobile ont de bien belles proies à fidéliser. Certaines marques, à l’instar de Bouygues Télécom, se servent de Facebook comme d’une extension de leur espace client. Une manière d’intervenir à la vue et au su de tous. Et effectivement, quand un internaute rencontre un problème, il s’adresse à l’opérateur sur les réseaux sociaux, ce qui permet de tester la réactivité de la marque. Challenge excitant pour les opérateurs pour qui la moindre défaillance est immédiatement notée par la communauté. Cela dit, la gestion des communautés sur ses propres pages Facebook permet aussi un meilleur contrôle que sur des forums indépendants où les internautes peuvent faire beaucoup plus de tort à un opérateur.

Champion des communautés de fans, toujours et encore SFR avec près d’un tiers des fans du secteur, juste devant Orange et Bouygues. Même si l’on note une percée très forte de Sosh, la marque low-cost d’Orange. Après son entrée fracassante sur le marché, on imagine mal l’absence de réactions d’un opérateur comme Free. La chasse à l’internaute ne fait que commencer…

L’appui marqué de Facebook

Le développement des réseaux sociaux par les opérateurs n’est pas une évidence. Il est devenu possible grâce à l’appui intentionnel du géant des réseaux sociaux, craignant des plateformes de communautés concurrentielles. Dans cet esprit, Facebook n’hésite pas à s’associer aux opérateurs mobiles pour créer des standards et réduire par exemple le nombre d’étapes pour payer depuis une application Web mobile ou encore pour standardiser les moteurs de recherche mobiles. La contre-attaque face à Google, Apple et consorts est lancée.

La volonté de Facebook qui a renoncé depuis peu à lancer un Facebook phone est de se lier davantage aux opérateurs pour éviter la perte d’internautes charmés par les messageries instantanées, les services téléphoniques à l’image de Skype… qui empiètent sur leurs plates-bandes. Car même Facebook a son talon d’Achille. En l’occurrence, il ne dispose pas de son propre système d’exploitation. Les opérateurs de téléphonie mobile lui garantissent ainsi de ne pas voir le système se refermer.

Ainsi quand Facebook a mal à sa communauté, il se tourne désormais vers un opérateur…

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article