Actualités annuaire inversé

Connaissez-vous bien votre carte SIM ?

|    Partager

Elles sont des millions en France, savez-vous combien ?

Avec plus de 70 millions de cartes SIM en circulation en France, on est appelé à s’interroger sur un phénomène qui implique finalement plus de produits que d’habitants ! Quelle est l’origine de la carte SIM ? Que signifie d’ailleurs le sigle SIM ? Tant d’interrogations légitimes auxquelles la rédaction de l’annuaire inversé n’a pas hésité à se confronter pour vous…

Non, la carte SIM n’a rien à voir avec le comédien éponyme décédé en 2009. Son sigle vient de l’anglais : Subscriber Identity Module. Voilà déjà un mystère de résolu. Pour le reste, il est non seulement intéressant de revenir aux origines de la carte mais aussi de contempler avec intérêt l’évolution de cette petite puce contenant un microcontrôleur et de la mémoire. Véritable média de communication et répertoire moderne, la carte SIM peut remercier indirectement Roland Moreno, l’inventeur ingénieux de la puce électronique. Avant d’arriver à cette carte contenant votre identifiant d’abonné (ou IMSI), sorte de carte d’identité technologique de votre téléphone portable, le parcours s’est fait progressivement. Le résultat est aujourd’hui époustouflant.

Moreno, champion olympique de l’innovation !

Avant d’en arriver à la carte SIM et sa petite taille, il faut remonter à 1974 avec l’invention par Roland Moreno de la carte à puce. Cartes de paiement, badges d’accès dans les bâtiments, cartes Vitale, cartes SIM… Les produis modernes ne font que reprendre la flamme de Moreno, champion olympique de l’innovation.

Originellement, Moreno voulait intégrer la puce dans une bague. Le mariage technologique du bijou et de l’informatique ne s’est pas fait, pourtant les petites innovations pullulent. Tout est donc né d’une puce dotée d’un circuit électronique miniaturisé capable d’interagir avec un terminal de lecture externe. Depuis 1983, le principe de la carte à puce s’est immiscé dans le monde de la téléphonie et les opérateurs et consommateurs de portables ne jurent plus que par elle. Sa domination est telle dans l’univers technologique que l’on songe déjà à l’associer aux manipulations chirurgicales du futur. Peut-être aurez-vous demain votre carte SIM ou plus généralement votre puce électronique non plus dans votre téléphone ou votre carte bancaire, mais directement greffée dans votre bras. Nous n’en sommes pas encore là… enfin presque pas.

La carte SIM gagne les cimes

Pour rester dans une vision contemporaine et non futuriste, la carte SIM est essentiellement utilisée dans la téléphonie mobile. C’est elle qui permet aux mobinautes d’utiliser leurs téléphones portables avec ou sans forfait. Ces cartes fonctionnent avec des réseaux de type GSM, UMTS et LTE. Elles peuvent stocker des données ou des applications, notamment l’indispensable répertoire sans lequel vous ne pourriez parfois plus téléphoner à vos proches !

Deux conseils : gardez toujours une liste de numéros indispensables à portée de main sur papier ou sur fichier informatique au cas où vous perdriez votre téléphone ou si vous endommagiez votre précieuse carte SIM. Et n’oubliez pas de bloquer votre carte en cas de vol ou de perte pour ne pas ajouter à la déception la surprise d’une facture mirobolante !

En tout cas, si le chiffre de 70 millions de cartes SIM a été atteint, c’est surtout grâce à l’arrivée de Free et de ses nouveaux forfaits sans engagement, mais aussi de l’explosion des ventes de smartphones. Rien ne semble plus ralentir son envolée. La SIM gagne les cimes !

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article