Actualités annuaire inversé

Comment Facebook obtient votre 06…

|    Partager

Cela fait déjà un moment que le concept d’intimité est sérieusement battu en brèche avec la part croissante des applications mobiles et des réseaux sociaux dans nos vies. Le droit à l’oubli n’est plus qu’un vœu pieux. Nos coordonnées téléphoniques ou personnelles circulent sur Internet et nous sommes à la merci de tous les spécialistes du marketing qui recoupent nos données pour nous inonder de publicités ciblées.

Evil, l'aspirateur à numéro de téléphone sur Facebook

Tout cela ne serait pas si tragique si nous décidions au moins à qui nous acceptions de fournir de telles informations. Mais avec le boom en matière de smartphones et de tablettes numériques, les applications se multiplient et certaines d’entre elles impliquent une acceptation tacite d’intrusion dans nos vies privées. Facebook fait partie de ces sociétés qui s’invitent parfois à nos dépends dans notre quotidien…

Les collectes de numéros de téléphone de Facebook

L’information nous est donnée par Symantec, l’un des spécialistes de la sécurité sur Internet. Dans sa nouvelle version Norton Mobile Security, la société s’est aperçue que l’application Facebook profitait du système d’exploitation de Google, Android, pour collecter les numéros de téléphone de ses usagers sans leur consentement.

Relativement perverse, l’application fournit ces renseignements aux serveurs de Facebook sans même que ses utilisateurs se soient inscrits auprès du géant des réseaux sociaux. La simple possession d’un smartphone ou d’une tablette numérique qui tourne sous Android suffit donc (pour peu que l’application Facebook soit déjà installée) à offrir votre numéro de téléphone aux fichiers de Facebook.

La carte de l’accident revendiquée par Facebook

Pris la main dans le sac virtuel, Facebook a clamé que cette collecte n’était qu’un fait accidentel et que les données avaient été effacées des serveurs. Promesse a été faite également de mettre à jour une nouvelle version de l’application avec la correction de ce dysfonctionnement.

Sans être démesurément paranoïaque, on peine à croire que ce genre d’intrusion dans nos vies privées n’est qu’un épiphénomène. On s’attend davantage à une société du spectacle dénoncée par Guy Debord avec encore plus de reality show et moins de vie privée.

Dans tous les cas, le fait que Symantec ait dénoncé cette pratique ne lui vaut pas non plus une palme car au fond, ce faisant, la société promeut ses produits de sécurité et dénonce en réalité ce qui la fait vivre. Il faudra pourtant apprendre à jouer de toutes les concurrences pour les diriger les unes contre les autres parfois et obtenir la meilleure protection de ses données personnelles.

Nous sommes les nouveaux chasseurs de l’histoire… ceux qui traquent leurs propres informations !

 

Lisez aussi :

Facebook, super espion? Protégez vos données!

Qui veut un Facebook Phone ?

La liste rouge est-elle si rouge que ça?

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article