Actualités annuaire inversé

Bouygues vise la cagnotte de 400 millions

La rentrée s’annonce toujours autant pleine de surprises et de tensions entre les opérateurs de téléphonie mobile. Dans la lutte acharnée que se livrent les plus grandes entreprises du secteur, l’actualité récente nous ouvre un nouveau chapitre de guerres intestines. Dénoncée pour ses pratiques anticoncurrentielles, la société Orange, ex-France Telecom depuis l’abandon acté de son nom d’origine, est mise sur le banc des accusés. Bouygues réclame 400 millions de dommages et intérêts à l’opérateur historique. Théâtre des divergences entre les deux entreprises de téléphonie : le marché professionnel.

Quand l’Autorité de la concurrence scrute les démarches « entreprises »

Les querelles entre les opérateurs de téléphonie mobile à propos du marché des professionnels ne datent pas d’hier. Après avoir subi de plein fouet les attaques commerciales de Free en particulier auprès des particuliers, les opérateurs ne comptent pas perdre les marges qu’il leur reste auprès des entreprises. C’est la raison pour laquelle Bouygues a assigné Orange en juin 2013 devant le tribunal de commerce de Paris pour pratiques anticoncurrentielles. Auparavant, SFR avait déjà saisi l’Autorité de la concurrence, l’ARCEP, pour procéder à des contrôles minutieux d’Orange sur ses pratiques d’ententes illégales avec les grosses sociétés pour garantir des rabais importants sur les factures.

Orange ou les affres d’un leader…

L’opérateur historique est sans conteste l’entreprise de téléphonie fixe et mobile la mieux implantée au sein des entreprises. Une présence sur plus de 60% du secteur des professionnels. Son succès explique aussi les convoitises d’une concurrence aux aguets. Avec 10 fois moins de présence dans les entreprises, Bouygues peut effectivement s’interroger sur sa stratégie commerciale et vérifier que l’écart n’est pas creusé par des pratiques condamnables.

Dans tous les cas, les conclusions de l’ARCEP sont particulièrement attendues et ne devraient plus tarder. Ce sont elles qui vont certainement donner le ton à la rentrée et remettre un peu de discipline dans les rangs…

Lisez aussi :

Les opérateurs téléphoniques, sur la même longueur d’onde?

Des petits malins face aux opérateurs

Free et SFR, frères ennemis ?

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article




gekette Posté le
Le low-cost a un coût !