Actualités annuaire inversé

Bienvenue en High-frique!

|    Partager

Au moment où le monde s’apprête à prendre le tournant du low-cost dans sa consommation courante (transports, hôtellerie…), l’Afrique est habituée depuis de nombreuses années au concept de la « débrouille » et au matériel technologique bon marché. La Chine notamment et certains constructeurs européens de téléphones portables ne s’y sont pas trompés. L’Afrique reste un marché conséquent pour écouler les stocks de téléphones portables low-cost.

L’Afrique, un continent « mobiles »

On connait la stratégie économique du constructeur finlandais Nokia qui restructure sa production en s’orientant vers le low-cost dans les pays émergents et principalement en Inde. En Afrique, ce sont les fabricants chinois qui se sont imposés avec notamment Huawei qui, en collaboration avec Microsoft, mise sur le smartphone low-cost. Le dernier modèle en date, le Huawei 4Africa, permet à l’entreprise chinoise de poursuivre sa progression dans les ventes et de consolider sa troisième place, encore loin derrière les leaders incontestables que sont Apple et Samsung.

Pourquoi avoir choisi le continent africain ? Parce qu’ici, la demande en smartphones explose ! Des 16 millions d’abonnés à la téléphonie mobile en 2000, on est passé à plus de 500 millions cette année. Le succès du smartphone est tel que même les entreprises africaines ont lancé les premiers mobiles « maison ». Une excellente nouvelle pour un continent en quête perpétuelle de productions propres.

Plus qu’un smartphone, un outil d’insertion

Avec un marché en pleine croissance, les smartphones attirent toutes les convoitises des fabricants. Outre les innovations en matière de mobiles low cost, l’Afrique ouvre également ses portes aux centres de recherche à l’instar de celui d’IBM au Ghana où aux inventions aussi ingénieuses qu’écologiques avec, par exemple, la dernière trouvaille du Kenyan, Anthony Mutua, qui permet de recharger son téléphone portable via un câble USB branché à ses chaussures de sport. Pour produire l’énergie nécessaire, il suffit de marcher !

En Afrique du Sud, le téléphone portable est même indispensable pour ouvrir le marché des banques aux populations locales. Pour éviter aux populations de se déplacer sur des kilomètres, les banques ont équipés leurs employés de téléphones portables. Ces derniers peuvent ouvrir des comptes à distance par le biais d’un coup de fil ! Les entreprises de service, telles que le fournisseur d’électricité Eskom, permettent même d’acheter du crédit avec son mobile…

Les nouvelles caractéristiques de votre téléphone portable de demain sont peut-être déjà en cours d’expérimentation… en Afrique !

Lisez aussi :

> France Télécom en Afrique

> Cameroun: le «numéro de la mort» terrorise la population

> Vendre du poisson par SMS

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article