Actualités annuaire inversé

Avez-vous bien lu les petites clauses de votre forfait?

|    Partager

Dans un marché du téléphone mobile dominé par les trois opérateurs traditionnels que sont Orange, SFR et Bouygues auxquels se rajoute l’incontournable Free, difficile de trouver un contrat sur mesure. Les contrats préétablis s’appliquent à tous les clients et certaines clauses ont tendance à limiter le plus possible la responsabilité de l’opérateur en cas de problème. Seul, il y a peu de chance que vous puissiez renverser un système déjà bien rôdé. Mais à l’aide d’une association de consommateurs…

Une protection contre Orange, SFR, Bouygues et Free, mais pas seulement

Si les quatre géants du marché de la téléphonie mobile sont étroitement surveillés par les associations de consommateurs, leurs plus modestes concurrents à l’image de Virgin Mobile, la Poste Mobile ou Coriolis ne sont pas en reste non plus. Dans un univers où les contrats types ont tendance à se généraliser au détriment des usagers, certaines associations de protection du consommateur, telles que la CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie) interviennent pour rééquilibrer les échanges commerciaux. Créée en 1952, la CLCV agit au niveau local et national, forte de son réseau de près de 400 associations et ses plus de 30.000 adhérents. En matière de téléphone mobile, la CLCV s’en prend particulièrement aux clauses floues ou présumées abusives. Ces clauses qui vous laissent littéralement en cas de soucis avec votre téléphone… sans voix !

Quand les offres « illimitées » ont leurs limites…

Tant que le service de votre opérateur fonctionne, il n’y a aucune raison de recourir aux contrats, mais quand le service devient défectueux, c’est là que vous vous rendez compte du pouvoir de ces petites lignes insidieuses en fin de contrat. Vous perdez votre téléphone ou vous venez de vous le faire voler. Trouvez-vous normal de continuer à payer votre abonnement à un opérateur ? Idem en cas de mauvais fonctionnement prolongé du réseau de votre opérateur ? Sans parler des facturations abusives que déplorent parfois certains consommateurs. C’est contre toutes ces surprises que la CLCV, notamment, agit au quotidien. C’est l’objet de son assignation auprès des tribunaux d’une dizaine d’opérateurs influents. Une action facilitée par la mission de l’association. Mais surtout une action que vous n’auriez jamais pu effectuer seul. Il est tout de même rassurant de se savoir défendu…

Mis à jour le | Publié le

Réagir à cet article